Madagascar: Tsaratanàna - Huit dahalo tués dans un accrochage

Le kidnappeur Del Kely et sa bande se sont heurtés aux forces armées, dimanche matin. Huit de ses hommes sont tombés sous les balles.

CHASSE aux dahalo. Un violent accrochage avec les éléments de l'Armée et de la gendarmerie, survenu dimanche vers 6h, dans le district de Tsaratanàna, a coûté la vie à huit ravisseurs.

Le célèbre Del Kely, grand chef d'une bande de kidnappeurs, a encore eu l'occasion de s'échapper cette fois. D'après les informations communiquées, ils ont commis, samedi, un enlèvement à Beanana, dans la commune rurale d'Ambakireny. Aussitôt, des militaires de la 322e compagnie locale ont engagé une opération de poursuite.

Le bataillon a réussi à libérer l'otage qui a retrouvé les siens sain et sauf. Quelques cartouches, un fusil d'assaut kalachnikov, deux Mas 36 et un fusil de chasse ont été récupérés sur les malfaiteurs dont cinq ont été capturés vivants.

Une seconde poursuite a été menée par vingt-cinq militaires et trois gendarmes de la brigade de Brieville. Cette fois, un affrontement intense avec Del Kely et son équipe a éclaté.

Echanges de tirs

Des échanges de tirs nourris, mais sporadiques, ont résonné. Le groupe scélérat a perdu huit hommes. Certains d'entre les défunts étaient originaires de Tsiroanomandidy. Ils avaient spécialement été mandés et recrutés par Del Kely pour renforcer sa nouvelle troupe. Les autres venaient du district de Tsaratanàna, comme l'a rapporté un gendarme présent sur les lieux de l'accrochage.

« Deux compagnes des dahalo ont été arrêtées, tandis que deux autres ont fui avec le caïd. Un autre fusil a été saisi », selon le ministère de la Défense nationale.

Les dahalo en cavale détiennent encore de kalachnikovs, ce que l'Armée et ses frères d'armes auront à récupérer.

« Les interventions fructueuses ont pu être réalisées grâce à la collaboration sérieuse de la population locale », se félicitent la compagnie d'Ambakireny et la gendarmerie. Une collecte de renseignements suit son cours pour mettre une bonne fois pour toute la main au collet du notoire ravisseur.

Les captifs ont été confiés à la gendarmerie pour faire l'objet d'une enquête judiciaire avant leur présentation au parquet d'Ambatondrazaka.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.