Madagascar: Digitalisation - Des étudiants irréguliers démasqués

La digitalisation avance à grand pas, des écarts ont été constatés par rapport aux étudiants ayant effectué la qualification et ceux qui ont été prévus.

Plusieurs facul tés on t achevé la phase de qualification. D'après une source d'énormes gaps ont été observés. Les facultés concernées sont la Faculté de médecine, l'École normale supérieure, l'ESSA, la Faculté des droits et sciences politiques, la Faculté des lettres, la Faculté d'économie et de gestion. Au total et selon des chiffres provisoires, au niveau de la Faculté de médecine, près de sept cent vingt-quatre étudiants ont manqué la phase de qualification. Trois mille huit cent onze étudiants ont participé à la qualification sur les quatre mille cinq cent trente-cinq prévus. Tandis qu'au niveau de l'École normale supérieure (ENS), sur les mille huit cent soixante un étudiants prévus, seuls mille trois cent trente un sont venus.

Il y aurait des gaps de cinq cent trente étudiants. Pour l'ESSA, près de quatre cent quatre-vingt-dix étudiants se sont inscrits durant la phase de qualification. Alors que huit cent cinquante quatre étaient prévus. Au niveau de la Faculté de droit et des sciences politiques, deux milles cent soixante dix-neuf ont été qualifiés, pour la Faculté des lettres quatre mille sept cent soixante un ont passé cette phase, et enfin quatre cent quarante un pour la Faculté d'économie et de gestion. Les chiffres provisoires révèlent que près de dix-sept mille treize étudiants ont été qualifiés pour l'Université d'Antananarivo sur les vingt-deux mille sept cent vingt-trois étudiants prévus.

Calendriers spéciaux

Pour d'autres facultés comme celle des sciences, l'École polytechnique de Vontovorona, ainsi que la Faculté d'Economie, Gestion et sociologie (EGS), la qualification est prévue pour cette semaine. « Pour la Faculté des sciences, près de sept mille étudiants devraient passer la phase de qualification. Pour les étudiants en première année, il s'agit de trois mille étudiants. Ces trois milles étudiants n'ont pas été pris dans la base de données qui nous a été transmis », explique Jonathan Randrianarisoa, chef de département au niveau du Paositra Malagasy. Jusqu'à hier, selon le Paositra Malagasy, dans la matinée le nombre d'étudiants qualifiés totalise trente deux mille.

Ce nombre a augmenté en fin de journée. « On atteindra les 35 000 dans tout le pays aujourd'hui ( cf : ce jour) », indique le responsable. Par ailleurs, dans les autres universités de la Grande île comme celles de Toliara et d'Antsirabe, la digitalisation avance à une vive allure. Selon le responsable de Paositra Malagasy , au niveau de l'Université de Toliara, près de mille sept cent étudiants ont été qualifiés sur les treize milles prévus. À Antsirabe, près de quatre cents étudiants ont été pris sur les mille deux cents prévus. À l'Université de Toamasina, douze mille sur vingt mille étudiants ont été qualifiés jusqu'à présent. Pour les retardataires, des calendriers spéciaux sont prévus pour le rattrapage. « Nous sommes en train d'établir des calendriers avec les responsables au niveau des facultés afin que les étudiants retardataires puissent se rattraper», conclut le responsable.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.