Sénégal: UGB de Saint-Louis / Suite à l'agression d'un des leurs - Les étudiants décrètent 48h de grève et 78h de "JST"

La Coordination des étudiants de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis a décrété dans la matinée d'hier, lundi 1er mars, un mot d'ordre de 48 heures de cessation de toute activité pédagogique et de 72 heures de journées sans tickets ou "JST" non renouvelables. Cela fait suite aux cas d'agressions notés, ces derniers jours, au sein même du campus.

Le dernier cas date le dimanche soir avec l'agression d'un étudiant qui a été poignardé au niveau de l'épaule gauche. Une occasion saisie par Mouhamadou Moustapha Diouf, Président de Séance de cette Coordination d'étudiants, pour alerter une fois de plus les autorités universitaires sur l'insécurité qui prévaut au sein de ce temple du savoir.

"La Coordination des étudiants de Saint-Louis est en mouvement suite aux nombreux cas d'agressions et l'insécurité notoire qui règne au niveau de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. Pas plus tard que dimanche soir, un camarade a été victime d'agression et s'est vu poignarder au niveau de l'épaule gauche. Et il y a de cela quatre jours, un autre étudiant a été poignardé à la main et ce dernier doit subir une opération. Juste pour vous dire aujourd'hui le niveau d'insécurité qui prévaut au sein de notre université", a-t-il déploré.

Et le Président de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis de poursuivre en déclarant avoir eu déjà à interpeller depuis des mois les autorités universitaires, à savoir le Rectorat et le Centre Régional des Œuvres Universitaires de Saint-Louis (CROUS) sur ce problème. "Mais il est regrettable de constater que jusqu'ici, les autorités nous faisaient la sourde oreille. Alors qu'avec ce dernier cas, le pire aurait pu se produire", a soutenu Mouhamadou Moustapha Diouf.

Ces étudiants de Sanar d'interpeller ainsi leurs autorités universitaires afin qu'elles prennent toutes les dispositions pour que de telles choses ne se reproduisent plus. "Parce que vous pouvez le constater la nuit, toutes les portes d'entrées de cette université sont ouvertes et aucun agent de sécurité n'y vérifie les allés et venues des récalcitrants. L'éclairage aussi y fait défaut. Donc il y a beaucoup de problèmes que la Coordination des étudiants de Saint-Louis tient à dénoncer", a-t-il martelé.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.