Sénégal: Affaire Sweet beauty - L'avocat d'Adji Sarr décline la médiation des religieux

Des religieux notamment Abbé Jacques Seck et Mame Matar Gueye de l'Ong Jamra ont entamé une médiation dans l'affaire de viols et de menaces de mort opposant Ousmane Sonko à Adji Sarr. L'un des avocats de cette dernière en l'occurrence Me El Hadji Diouf s'oppose à cette médiation qu'il considère comme une entreprise extrêmement grave.

Selon lui, les avocats de la masseuse opposent un niet à cette médiation qui n'a aucun sens. « Il s'agit d'un conflit entre deux citoyens sénégalais et seule la Justice peut les départager. La religion n'a rien à faire dans ça, ce n'est pas une affaire religieuse. Les religieux n'ont qu'à s'occuper des questions religieuses et laisser la Justice faire son travail », a déclaré Me El Hadji Diouf indiquant la démarche de ces religieux vise à rendre la Justice inutile.

Donc, dit-il : « si on suit cette logique, tous les contentieux vont se régler entre les religieux. Ceci aboutirait à fermer les Cours et tribunaux. Ça va rendre inutile la Justice et les auxiliaires de Justice. On peut même parler de substitution voire d'usurpation de fonction. C'est extrêmement grave cette entreprise ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.