Cote d'Ivoire: Programme «Centres d'Excellence Africains» - Les acteurs discutent des problèmes liés aux procédures financières

Un atelier a réuni acteurs et intervenants dans le programme « Centres d'excellence africains (Cea-Impact) », du vendredi 26 au samedi 27 février 2021, à Grand-Bassam.

Il s'agissait non seulement pour les participants à cette rencontre de comprendre le bien-fondé des activités des projets Cea-Impact, de discuter des problèmes liés aux décaissements, aux dépenses et à la planification budgétaire. Mais aussi de s'accorder sur la nature, l'état et la gestion des comptes « générations de revenus » et les indemnités des coordonnateurs et gestionnaires financiers.

A la fin des deux jours de travaux, les recommandations faites se résument en l'harmonisation des procédures financières et comptables aux fins d'une meilleure et efficiente gestion des projets « Cea-Impact ».

Le directeur général de la Recherche et de l'Innovation, le Pr Souleymane Konaté, a d'ailleurs préconisé qu'il faut pérenniser le cadre de concertation entre les acteurs afin que cela puisse permettre d'avoir une gestion plus fluide pour atteindre les objectifs fixés. « Nous devons mettre en place un cadre de concertation entre les acteurs du circuit financier et les points focaux afin de discuter de la mise en œuvre des recommandations et lever des éventuels points de blocage », a-t-il détaillé dans son allocution de clôture.

Tout en se félicitant des recommandations adoptées, Noëlle Djo Lou épouse Coulibaly, Fondé de pouvoir à la Paierie générale de la dette publique (Pgdp), représentante de cette institution, a dit son optimisme quant à la rapidité des procédures afin que les décaissements se fassent aisément. « Avec cette rencontre, j'espère que les choses vont progresser en termes de décaissements des fonds. C'est l'incitation faite à tous les acteurs du circuit financier à tout mettre en œuvre pour que les décaissements se fassent sans ambages », a-t-elle proposé.

Cet atelier s'inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la 2ème réunion du Comité national de pilotage. Il a vu la participation du directeur de cabinet du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Arsène Kobéa, représentant le ministre de tutelle, le Pr Adama Diawara. Ainsi que des comptables, contrôleurs budgétaires, Daf, agents du ministère en charge du Budget et du ministère de l'Economie et des Finances.

Le programme « Centres d'excellence africains (Cea-Impact) » couvre plusieurs pays de l'Afrique subsaharienne dont la Côte d'Ivoire. Son objectif est d'améliorer la qualité, la quantité et la pertinence du développement de l'enseignement post-universitaire dans les universités sélectionnées dans lesdits pays.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.