Egypte: Application de l'économie verte pour réaliser la vision de l'Egypte 2030

La ministre du Plan et du développement économique, Hala El-Saïd a souligné, ce lundi, 1er mars, l'importance de la transition vers l'économie verte, l'affaire qui représente une priorité absolue pour l'Égypte afin d'atteindre la vision 2030, poursuivant que les réformes de tarification des carburants, les investissements dans les énergies solaire et éolienne, les projets de conversion des voitures pour fonctionner au gaz naturel, outre les moyens de transport en commun opérant par l'électricité, visaient à renforcer la croissance durable et à créer plus d'emplois décents.

Mme El-Saïd a tenu ces propos lors de la deuxième édition du Forum de paix et de développement durable d'Assouan, organisée cette année par l'Egypte du 1er au 5 mars courant, à la lumière de sa direction dans les sujets de la reconstruction et du développement et la phase post-conflit en Afrique.

Elle a fait état du fait de redoubler les investissements publics verts, pour passer à 30% en 2021/2022 puis à 50% au cours des trois prochaines années (2024/2025), soulignant la récente ratification par le conseil des ministres des normes environnementales.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.