Maroc: AMSSNuR - Plaidoyer pour l'amélioration de la capacité des membres arabophones de l'AIEA face aux situations d'urgence nucléaires ou radiologiques

Rabat — Le directeur général de l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR), Khammar Mrabit a fait part, dernièrement, de la volonté de renforcer la coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), afin d'aider les États membres arabophones de l'AIEA à améliorer leurs capacités de préparation et de réponse en cas de situations d'urgence nucléaires ou radiologiques.

Présidant un webinaire organisé à distance par le Centre des incidents et des urgences de l'AIEA, M. Mrabit a souligné l'importance de l'organisation de plus en plus d'événements en langue arabe, qui représente un grand avantage pour les pays arabophones, non seulement parce que les documents présentés sont plus faciles à comprendre, mais aussi parce que les sujets sont pertinents pour la région.

Selon un communiqué de l'AMSSNuR, le responsable a présenté l'expérience du Royaume du Maroc, en tant qu'Etat membre de l'AIEA, notamment l'exercice très réussi de crise ConvEx-3, intitulé Bab Al Maghrib, qu'il a organisé en 2013, en collaboration avec ladite agence, avec la participation de 59 pays et 8 organisations régionales et internationales.

Il n'a pas manqué d'évoquer les bonnes pratiques que le Maroc a identifiées et adoptées suite à l'organisation et à la participation à ce type d'exercices, par un nombre important de participants nationaux qui ont démontré leur ferme engagement en vue d'assurer l'amélioration continue de la préparation et de la réponse aux situations d'urgence nucléaires ou radiologiques pouvant se produire sur le territoire national ou susceptibles de l'affecter.

Cette manifestation, à laquelle ont participé plus de 400 personnes, vise le partage d'informations et l'échange d'expériences sur la préparation aux situations d'urgence et les dispositions d'intervention en cas d'événements de sécurité nucléaire.

Elle a, notamment, porté sur les domaines de la sensibilisation aux aspects liés à la sécurité nucléaire dans le cadre des prescriptions générales de sûreté n° GSR Part 7, la discussion des défis de la coordination de la réponse aux urgences déclenchées par des événements de sécurité nucléaire et la sensibilisation au rôle de l'AIEA dans la préparation et la réponse à une urgence nucléaire ou radiologique déclenchée par un événement de sécurité nucléaire.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.