Algérie: Vaccin anti Covid-19 - Réception de centaines de milliers de doses en mars

Blida — Le ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a annoncé, mardi à partir de Blida, la réception attendue durant mars courant, de centaines de milliers de doses de vaccin contre la Covid-19.

"L'Algérie s'apprête à la réception de nouveaux arrivages de vaccin anti Covid-19, estimés à des centaines de milliers de doses, durant mars courant", a indiqué M. Benbouzid dans une déclaration à l'APS, en marge d'une visite d'inspection dans nombre de services hospitaliers du CHU Franz Fanon de Blida.

Soulignant que ces nouveaux arrivages de vaccin contre le nouveau coronavirus, s'ajouteront aux 300.000 doses déjà réceptionnées à ce jour. "Soit 50.000 doses du vaccin russe Spoutnik V, 50.000 doses du vaccin anglo-suédois Astra Zeneka, et enfin 200.000 doses du vaccin chinois Sinopharm, réceptionnées le 24 février écoulé", a -t-il précisé.

M. Benbouzid a affirmé, par ailleurs, la généralisation de la campagne de vaccination, qui avait concerné dans sa première étape les 20 wilayas du pays, ayant enregistré le plus grand nombre de cas de contamination, à l'instar de Blida, Alger, Constantine et Tizi-Ouzou, "à 28 autres wilayas, portant ainsi le nombre de wilayas concernées par cette 2eme étape de la campagne de vaccination à 48", a-t-il informé.

Il a, à ce titre, lancé un appel aux citoyens désireux de se faire vacciner, en vue de "s'inscrire via la plateforme numérique mise à disposition par le ministère de tutelle".

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme hospitalière a, par ailleurs, mis en garde contre les conséquences de la "négligence du respect des mesures préventives, dont la distanciation physique et le port du masque protecteur que beaucoup de citoyens ont abandonnés", a-t-il déploré, assurant que le "virus est toujours actif, en dépit de la stabilisation de la situation sanitaire".

S'exprimant à propos des deux cas du variant britannique de la Covid-19 découverts en Algérie, M. Benbouzid a déclaré que la "dangerosité de ce variant comparativement à l'original, n'a pas encore été confirmée, mais il est sûr que sa propagation est nettement plus rapide",observant,en outre, que "le virus covid-19 est mutant par sa nature".

Le ministre a affirmé que l'"unique moyen d'éradiquer ce virus, dans tout ses variants, et de sortir de cette crise sanitaire et de se faire vacciner", signalant la "mise au point d'un calendrier pour la campagne de vaccination qui se poursuivra tout au long de cette année".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.