Algérie: OPEP+ - Les ajustements de production pour avril et les mois suivants décidés jeudi

Alger — Les 23 pays signataires de la déclaration de coopération OPEP et Non OPEP (Doc) tiennent mercredi et jeudi deux importantes réunions dont celle de l'OPEP+ qui déterminera les niveaux d'ajustement de production pétrolière pour avril et les mois suivants, et ce dans un contexte d'amélioration des cours de l'or noir.

Il s'agit d'abord de la 27ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord OPEP et non-OPEP (JMMC), consacrée habituellement à l'examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d'évolution à court terme.

Composé de sept pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) , dont l'Algérie et l'Arabie Saoudite, et de deux pays non membres de l'Organisation, à savoir la Russie et le Kazakhstan, ce Comité est chargé également d'évaluer sur la base du rapport du Comité technique conjoint, le niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays participants à la Déclaration de coopération.

Lors de sa dernière réunion, ce Comité avait observé que, si les perspectives économiques et la demande de pétrole resteraient incertaines dans les mois à venir, le déploiement progressif des vaccins dans le monde est un facteur positif pour le reste de l'année, stimulant l'économie mondiale et la demande de pétrole.

Il avait, dans ce cadre, appelé tous les pays participants à rester vigilants et flexibles compte tenu des conditions incertaines du marché, et de rester sur la bonne voie, qui a jusqu'à présent été récompensée.

La seconde réunion, programmée jeudi prochain, elle la 14e réunion ministérielle de l'OPEP et non-OPEP, une réunion très attendue par les acteurs du marché pétrolier, car les producteurs de l'OPEP+ devront décider des niveaux de limitation de leur production pour le mois d'avril et les mois suivant, comme décidé lors de la précédente réunion ministérielle de l'OPEP+.

Lors de leur dernière réunion ministérielle tenue par visioconférence, en janvier dernier, les participants à la Doc avaient reconnu la nécessité de rendre progressivement les 2 mb/j sur le marché, le rythme étant déterminé en fonction des conditions du marché.

Et c'est sur cette base qu'il a été reconfirmé la décision prise lors de la 12e réunion de l'OPEP+ d'augmenter la production de 0,5 mb/j à partir de janvier 2021, et d'ajuster la réduction de production de 7,7 mb/j à 7,2 mb/j.

A cela s'ajoute le rajustement volontaire supplémentaire important de l'offre effectué par l'Arabie saoudite, qui a pris effet le 1er février 2021 pour deux mois.

A noter que les réunions de l'OPEP interviennent dans un contexte de progression des cours de l'or noir, ce qui ouvre la voie à une possibilité d'augmentation de la production des pays de l'OPEP+.

Le prix du panier de l'OPEP, constitué de treize bruts, dont le Sahara Blend algérien s'est élevé à 64,24 dollars le baril lundi, contre 64,37 dollars vendredi dernier.

A la veille de la réunion décisive de l'OPEP+, le marché pétrolier est déjà impacté par l'attente du niveau de production des principaux pays concernés pour les mois à venir.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, a terminé la séance de lundi en baisse de 1,13% ou 73 cents à Londres par rapport à la clôture de vendredi, à 63,69 dollars, tandis que le baril américain de WTI pour avril a reculé de 1,40% ou 86 cents à 60,64 dollars.

Les efforts de l'OPEP et ses alliés restent parmi les facteurs déterminants de rééquilibrage du marché pétrolier.

Depuis la réunion ministérielle d'avril 2020, l'OPEP et les pays non membres de l'Organisation ont ajusté la production de pétrole à la baisse de 2,1 milliards de barils au total, stabilisant le marché pétrolier et accélérant le processus de rééquilibrage.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.