Congo-Brazzaville: Entrepreneuriat - Les étudiants invités à la création des entreprises

Les étudiants de l'Institut de management de Brazzaville (IMB) ont reçu du 25 au 27 février des enseignements sur « l'entrepreneuriat au Congo » à l'occasion des journées portes ouvertes organisées au sein de cet établissement d'enseignement supérieur.

L'objectif est de leur permettre de créer des richesses pour le développement d'un pays. Les communications ont été données en panel sur différents thèmes. Le panel portant sur « de l'idée à la création » a été constitué en plusieurs sous-thèmes.

En effet, le directeur général des petites et moyennes entreprises, Rudy Stephène Mpèré Ngouamba, a donné la communication sur la mission de cette direction et son incitation à l'entrepreneuriat au Congo.

L'orateur a expliqué la mission de cette direction dans la vulgarisation et la réforme des textes règlementaires relatifs à la création d'entreprise. Les panelistes ont montré comment créer des conditions favorables à la création d'entreprise en tenant compte des secteurs prioritaires.

La question du secteur informel et formel ainsi que l'économie informelle et formelle abordée par un autre panéliste a édifié les étudiants sur la nécessité de la mise en place des instruments nécessaires favorisant le passage de l'informel au formel. Ce passage, poursuit le paneliste, nécessite un accompagnement des créateurs d'entreprises en quarante-huit heures par la mise en place d'un guichet unique. De même, souligne le paneliste, cet accompagnement des créateurs d'entreprises se fait par des partenaires financiers.

Les communications données à cette occasion ont suscité l'interrogation des étudiants sur le remboursement ou la contrepartie des finances, la politique du ministère pour les acteurs du secteur informel vers le formel ainsi que les stratégies d'accompagnement aux jeunes créateurs d'entreprises.

Les recommandations

Les étudiants ont souhaité la mise en place d'un cadre idéal de concertation et d'échange entre le ministère en charge des Petites et moyennes entreprises et l'institut en vue du partage des informations à la création d'entreprises, mise en place des programmes sur la culture entrepreneuriale ainsi qu'une stratégie en application des instructions données par les autorités.

Pour le directeur de l'IMB, Sylvain Yanganbwa Syoge, les trois journées portes ouvertes ont permis de transmettre le savoir entrepreneurial à la jeunesse condamnée à apprendre pour mieux entreprendre.

Il a indiqué aux étudiants que les jalons ont été posés pour leur permettre de créer les richesses pour le développement économique du pays.

Le directeur de cabinet du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du Secteur informel, Armand Vouidibio, a assuré dans son allocution de clôture la signature d'une convention de partenariat entre l'institut et le ministère. Ce partenariat sera axé sur les stages et le renforcement des capacités des enseignants.

Il a invité les étudiants à l'utilisation des technologies de l'information pour parfaire leurs connaissances.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.