Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Les sénateurs de la ville océane et du Kouilou appellent à un scrutin apaisé

Les sept candidats à la présidentielle du 21 mars : Denis Sassou N’Guesso, Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou, Anguios-Nganguia Engambé, Mathias Dzon, Guy-Brice Parfait Kolélas, Albert Oniangué, Dave Uphrem Mafoula

Les sénateurs des départements du Kouilou et de Pointe-Noire ont échangé, le 1er mars, à la mairie centrale avec les notabilités de ces départements afin que l'élection présidentielle se déroule dans la quiétude.

S'exprimant au nom des sénateurs de ces deux départements à l'occasion de cette rencontre, Gabriel Zambila, président du collectif des sénateurs de Pointe-Noire a rappelé que le mandat du président de la République est en train d'arriver à son terme. Le gouvernement est donc obligé, malgré l'état d'urgence sanitaire lié à la pandémie de covid-19, d'organiser l'élection présidentielle dans le strict respect de la Constitution et des mesures barrières. « Vous, sages de Pointe-Noire et du Kouilou, comprenez donc cette obligation de respecter la Constitution de notre pays. Comme habitants de Pointe-Noire havre de paix, nous devons tous veiller pour que Pointe-Noire demeure toujours ce havre de paix avant, pendant et après tous les scrutins qui auront lieu dans notre pays », a-t-il signifié.

En République du Congo, poursuit l'orateur, le Sénat est différent de l'Assemblée nationale. Ces deux chambres ont en commun la fonction législative et celle de contrôler l'action gouvernementale. « En sa qualité de modérateur, le Sénat peut être saisi dans le cadre d'un conflit entre les institutions de la République ou dans le cadre d'un différend opposant le gouvernement de la République à une quelconque catégorie sociale du pays. Comme une chambre haute, le Sénat est le conseil de la nation. Ainsi, il a pour rôle de conseiller les institutions de la République, il représente donc les collectivités locales », a-t-il indiqué.

Notons que pour le président du comité des sages de Pointe-Noire, Goma Mavoungou Jean-Baptiste, ces rencontres devraient se pérenniser dans le temps au lieu d'attendre seulement les moments des échéances électorales.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.