Sénégal: Covid-19 - La PNA a joué un "rôle essentiel" dans la riposte (directrice)

Dakar — La Pharmacie nationale d'approvisionnement (PNA) a joué un rôle essentiel dans la riposte à la pandémie de Covid-19 en dépit des difficultés provoquées par la crise sanitaire sur les chaines de production et d'approvisionnement des médicaments et autres produits essentiels dans le monde, a souligné mardi à Dakar, sa directrice.

Dès l'apparition au niveau mondial du premier cas de Covid-19 déclaré en chine, la PNA s'est ajustée et s'est réorganisée au regard de sa mission pour sécuriser ses stocks afin d'être en mesure de faire face aux éventuels pénuries liées aux conséquences immédiates, a notamment expliqué le docteur Annette Seck Ndiaye.

Elle intervenenait lors du bilan de la gestion de l'épidémie un an après l'officialisation du premier cas positif au Sénégal.

La directrice de la PNA est revenu sur les problèmes nés de la crise sanitaire en termes de risques de pénurie, de la réduction de la mobilité, de la baisse des importations et des exportations, la baisse des trafics aériens, maritimes et routiers ainsi que des mesures vigoureuses de restrictions à l'exportation prises par la plupart des pays producteurs.

La PNA a intégré le dispositif de riposte mise en place par le ministère de la Santé et de l'Action Sociale au niveau central et régional afin de mettre en œuvre avec célérité et efficacité les recommandations issues des différents comités de coordination, a fait valoir Mme Ndiaye.

Elle a insisté sur le fait que le dispositif mis en place par la PNA a avait été renforcé en application des directives du Chef de l'Etat lors du Conseil des ministres du 4 mars 2020.

Cette directive invitait le ministre de la Santé et de l'Action sociale a accéléré au sein de la PNA l'acquisition, la mise à disposition et la distribution des produits matériels et consommables essentiels pour une prise en charge adéquate des cas suspects et confirmés dans les structures sanitaires et veiller à la constitution systématique d'un stock de sécurité.

Dans le cadre de l'acquisition et le stockage, a-t-elle poursuivi, la PNA a procédé dans un premier temps à l'évaluation exhaustive des produits de santé nécessaire à la riposte tant en ce qui concerne le volet préventif que le volet curatif.

Elle a rappelé que cette évaluation avait permis la sélection de 107 produits traceurs et de procéder aux commandes nécessaires dans le but de renforcer le stock existant d'autre part de rendre disponible les produits pour prendre en charge les nouveaux besoins des structures sanitaires et des CTE mis en place par le MSAS.

L'acquisition a été facilitée par les flexibilités apportés par le décret 2020-781 du 18 mars 2020 pris par le Chef de l'Etat portant dérogation au code des marchés publics pour les dépenses relatives à la lutte contre la Covid-19 dont les médicaments et les produits essentiels pour éviter d'éventuels lenteurs administratives, selon la directrice de la PNA.

Sur la base d'estimations de besoins, la PNA a acquis des médicaments et autres produits de santé destinés à la riposte pour plus de 7 milliards de francs Cfa mais aussi à la prise en charge de maladies autres que la Covid-19, selon sa directrice.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.