Sénégal: UGB - Les étudiants protestent contre l'insécurité dans le campus

Saint-Louis — La coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) a décrété lundi une grève de 48 heures pour dénoncer les "agressions multiples" enregistrés récemment dans le campus de l'Université Gaston Berger (UGB), a annoncé son président Mouhamadou Moustapha Diouf.

Outre la cessation des activités pédagogiques, les étudiants ont aussi décidé de ne pas payer pendant 72 heures les tickets qui leur donnent accès aux restaurants universitaires.

"La CESL est en mouvement suite aux agressions multiples enregistrés dans le campus", a dit mardi Diouf dans un entretien avec la presse, signalant qu'un étudiant a été poignardé hier (lundi) et un autre récemment agressé, devra subir une opération chirurgicale.

Selon lui, "la nuit, aucun agent de sécurité ne veille sur les portes d'entrée et l'éclairage fait défaut".

"Malgré cette situation, les autorités du Crous et du rectorat interpellé font la sourde oreille", a-t-il éploré.

Il dit espérer une réaction rapide des autorités supérieures avec ce mot d'ordre de grève décrété par la CESL.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.