Madagascar: Androka-Ampanihy Ouest - Sept personnes meurent de faim

Scène de désolation pour le maire de la commune rurale d'Androka depuis trois jours. Des familles manquent de nourriture et sept personnes en ont péri.

DécédéesÉCÉDÉES en cours de route. Des familles entières des fokontany éloignés se déplacent pour essayer de trouver de la nourriture au près du maire de la commune rurale d'Androka, située dans le district d'Ampanihy Ouest. Il y a celles qui n'ont pu revoir des aliments car elles sont mortes sur le chemin. D'autres sont décédées, une fois arrivées au bureau de la commune. Près de trois cents personnes habitant les fokontany de la commune rurale d'Androka, ont rejoint la mairie depuis dimanche.

Ils ont parcouru trente à trente-cinq kilomètres à pied pour demander à manger au maire. « Ils fuient le kere qui sévit dans les fokontany environnants tels qu'Ampasy Nord et Sud et Beharake. Le kere n'est pas une chose nouvelle pour nous en raison de la sècheresse, mais un déplacement massif vers d'autres lieux ne s'est jamais produit » explique le maire d'Androka, Anselme Mahasambotsy Tolojanahary. « Ce sont des femmes et des enfants pour la plupart et ils viennent ici en pleurant, quémandant de la nourriture. Nous avons enregistré sept personnes décédées en trois jours, alors que d'autres familles envisagent encore de partir de chez elles pour venir ici » ajoute-t-il.

Traîne

L'arrivée tardive de la pluie est la raison principale du kere dans cette partie de la région Atsimo Andrefana. «Les habitants devraient avoir réussi à produire des pastèques ou des patates douces en cette période, mais faute de pluie, rien n'a poussé » poursuit le maire. La pluie,attendue en octobre ou novembre, ne s'est présentée que vers janvier. Devant l'exode massif, il ne pouvait offrir que quelques nourritures et de l'eau chaude. Les sœurs de la mission catholique lui ont été d'un grand secours. Des vivres sont distribués périodiquement par le Pro- gramme Alimentaire Mondial (PAM) aux familles vulnérables du district d'Ampanihy, mais selon les explications, la dernière distribution remonte au début du mois de janvier.

Le maire et les élus d'Ampanihy lancent un appel de détresse et demandent de l'aide pour nourrir la population. Un nouveau programme de développement, sur financement de l'Usaid, dénommé « Maharo », est sur les rails. Il concerne le développement économique de la région Androy et du district d'Ampanihy. « Le programme Maharo vise l'autonomie des familles, qui passe par des projets d'agriculture, de pêche et d'élevage, de grenier communautaire, de nutrition et de sécurisation alimentaire et de protection de l'environnement. Toutefois, face à l'urgence, le programme intervient dans la distribution de vivres » explique la coordinatrice du programme, Eliane Rasoamananjara. Elle précise que la coordination des activités de distribution du PAM es t mise en place. Maharo interviendra seulement quand PAM aura fini sa part de distribution.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.