Madagascar: Hausse du coût des soins au Cenhsoa

La hausse du coût des soins au centre hospitalier Soavinandrian a (Cenhsoa) a pris Miharisoa au dépourvu. Elle y allait avec son père pour un contrôle, après que ce dernier ait fait une crise, lundi. Elle était choquée en arrivant à la caisse pour payer le frais de la radio . « Je n'ai préparé que 45 000 ariary pour cette radio, alors que le tarif a changé. Il est maintenant de 60 000 ariary, soit une hausse de 30%. Je n'ai plus d'argent liquide, sur moi, pour payer le frais de consultation. Il ne me reste que 1 500 ariary sur l'argent que j'ai préparé. » indique cette femme.

Cette hausse du tarif s'applique sur toutes les offres de soin du Cenhsoa, comme les analyses médicales, la radiographie, le frais de consultation, depuis le 1 er mars. Elle serait autour de 1 000 ariary, en moyenne. « Cette hausse a été décidée au niveau du conseil d'administration, depuis un an. Cela fait dix ans que nous n'avons pas touché à l'ancien tarif. Mais on ne peut plus maintenir ce tarif, avec l'inflation actuelle.» indique le directeur général de l'hôpital, le professeur Fanomezantsoa Andriamparany Rakoto.

Les patients qui ne bénéficient pas de prise en charge et qui doivent payer les frais de traitement de leurs propres moyens, se plaignent de cette hausse du coût des soins. « 15 000 ariary de différence, c'est énorme pour des personnes comme nous. C'est toute notre économie qui s'épuise. », rajoute Miharisoa. D'autres sont contraints d'abandonner leur traitement, faute de moyen. La plupart des familles malgaches ne bénéficient d'aucune assurance maladie car elles travaillent dans l'informel. Seuls les fonctionnaires et leurs familles ainsi que les employés de quelques entreprises sont pris en charge. L'État malgache avait lancé la Caisse nationale de solidarité santé (CNSS) à Vatomandry, en 2018, pour permettre aux familles les plus vulnérables d'avoir accès aux soins dans les hôpitaux publics. Ce programme devrait couvrir tout Madagascar, mais apparemment, il n'est plus opérationnel.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.