Madagascar: Forum d'Assouan II - Les solutions malagasy partagées par l'Afrique

Deuxième édition du Forum d’Assouan

Andry Rajoelina prescrit des « réformes structurelles des systèmes de santé »

Les solutions adoptées et/ou avancées par le président Andry Rajoelina trouvent largement écho auprès de ses pairs africains.

« Façonner la nouvelle normalité de l'Afrique : récupérer plus fort, reconstruire en mieux ». C'est le thème du Forum d'Assouan II en format numérique qui a débuté avant-hier au Caire avec comme partenaire stratégique la Banque Africaine de Développement (BAD).

Défis sécuritaires. Outre le numéro un égyptien qui préside cette deuxième édition du Forum d'Assouan, plusieurs dirigeants africains ont fait des interventions axées sur les défis sécuritaires et sanitaires en vue du relèvement économique et social du continent dans un contexte post-Covid-19. « Aujourd'hui, nous devons nous accorder sur les meilleures solutions et opter pour les meilleurs instruments afin de consolider nos efforts communs pour mieux reconstruire et dépasser la crise », estime le président Abdel Fattah al-Sissi.

Réformes structurelles. Force est de constater que les recommandations du président égyptien s'inscrivent dans la droite ligne de l'intervention de son homologue malgache qui prescrit des « réformes structurelles des systèmes de santé ». Une vision qu'il a d'ailleurs déjà développée dans son intervention en visioconférence au récent Forum économique international sur l'Afrique où il avait fait part de « la construction d'une vingtaine d'hôpitaux sur toute l'île et de la réorganisation des services et de la fourniture en équipements médicaux dans les Centres de Santé de Base dans le pays ». Une politique publique partagée également par le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa qui insiste dans son intervention au Forum d'Assouan II, sur « le caractère primordial d'une mise à jour des infrastructures nationales de santé et du modèle de financement de la santé ».

Pharmalagasy. Le projet de « technopole pharmaceutique abritant des unités industrielles, des laboratoires pour la recherche et la formation » exposé avant-hier par le président burkinabé, Kaboré, rappelle également l'intervention d'Andry Rajoelina au Forum économique international sur l'Afrique. Il avait effectivement partagé sa décision d'« encourager et de soutenir la recherche scientifique malagasy ainsi que nos chercheurs et également de mettre en place en octobre 2020, l'usine pharmaceutique Pharmalagasy ».

Émergence. Le TGV veut aussi ... accélérer l'industrialisation du continent et la production locale de médicaments. Et de citer l'initiative « One District, One Factory » qu'il a réitéré avant-hier au Forum d'Assouan II. Et ce, une semaine après le Forum économique international sur l'Afrique pour lequel le président malgache a tenu à féliciter son homologue sénégalais « pour son leadership et son engagement à œuvrer pour une Afrique dynamique et émergente ». Il s'agit évidemment du président Macky Sall qui prône « une gouvernance mondiale plus juste, un partenariat plus équilibré et mutuellement bénéfique » dans son intervention au Forum d'Assouan II. Il a invité pour l'occasion ses pairs africains au prochain Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, prévu au second semestre 2021 sur le thème : « Enjeux de stabilité et d'émergence en Afrique dans un monde post-Covid-19 ». Un thème qui cadre avec les « velirano » d'Andry Rajoelina qui ne jure que par l'émergence et la stabilité de Madagascar.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.