Madagascar: TIC - La taxation est un frein pour le secteur

Une taxation de 1% sur le chiffre d'affaires est exigée à chaque opérateur œuvrant dans le secteur TIC à Madagascar.

Cette forme de taxation est perçue comme un frein au développement de ce secteur, d'après les informations publiées par le Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM). « Elle va même à l'encontre du caractère limitatif et de la stabilité du régime fiscal reconnus aux entreprises dont celles ayant à vocation d'exporter des services au sens de la Loi No 2007-007 du 14 janvier 2008 sur les Zones et Entreprises franches à Madagascar.

L'article 6 alinéa 8 de cette même loi protège et énonce la fiscalité des entreprises opérant dans le secteur TIC », a fait savoir Mbolatiana Andriamanantsoa, vice-présidente du GEM au titre du GOTICOM (Groupement des Opérateurs des Technologies de l'Information et de la Communication).

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.