Sénégal: Le député Ousmane Sonko - « Pourquoi j'ai décidé de déférer à la convocation... »

#Senegal heurts à Dakar après l’arrestation d’Ousmane #Sonko conduit à la section de recherches

Le député Ousmane Sonko, accusé de « viols répétés et de menaces de mort » par une jeune employée d'un salon de massage dakarois, va répondre à la convocation du juge d'instruction du huitième cabinet, Mamadou Seck, ce mercredi, à 9h. Face à la presse, dans la soirée, il a soutenu revenir sur sa décision après l'intervention de plusieurs personnalités politiqies, religieuses et judiciaires.

« Après avoir écouté les conseils de mes avocats et les avis des religieux, des membres de l'opposition, de la société civile, des membres de notre parti, entre autres, j'ai décidé d'aller répondre au juge, ce mercredi », a-t-il motivé. Poursuivant, le leader de Pastef estime que « c'est surtout pour éviter que d'autres délits, telle que la rébellion, ne soient retenus contre moi ».

Ousmane Sonko, qui continue de dénoncer « un complot politique », dans cette affaire, a tout de même appelé ses militants à la mobilisation.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.