Sénégal: CAN U17 - Alassane Ndour évoque la marge de progression des Lionceaux

Nouakchott — L'ancien international Alassane Ndour, superviseur technique du tournoi de qualification de la zone ouest A de l'UFOA, a salué la marge de progression de l'équipe du Sénégal des U17 qualifiée à la phase finale de la CAN de la catégorie prévue du 13 au 31 mars au Maroc.

"Je retiens de cette équipe un très bon souvenir durant le tournoi", a dit à l'APS l'ancien joueur, qui a séjourné dans la capitale mauritanienne où se déroule la Coupe d'Afrique des nations U20 depuis le 14 février.

"C'est une équipe qui a une marge progression avec un potentiel énorme et qui s'est surpassé contre le Mali lors de la finale (2-0) et c'est de bon augure pour la coupe d'Afrique qui arrive sous peu", a-t-il dit.

L'ancien milieu de terrain international estime que les Lionceaux doivent prendre du volume sur le plan athlétique pour faire face aux coups de pieds offensifs et défensifs.

"J'ai trouvé les jeunes footballeurs sénégalais chétifs", a-t-il fait savoir, se réjouissant de la qualité offensive avec beaucoup d'alternatives sur les côtés.

"Il y a de la qualité technique sur les côtés, au milieu et une défense très compacte au niveau axial et surtout très équilibré avec un gaucher et un droitier", a-t-il fait savoir, saluant le travail effectué par le staff technique dirigé par Malick Daff.

"On va croiser les doigts pour eux et surtout bien les encadrer et les protéger pour les aider à grandir", a-t-il par ailleurs ajouté.

Pour Alassane Ndour, ancien joueur de Saint-Etienne (élite française), il serait contre-productif de mettre "une pression supplémentaire sur ces jeunes lors de la CAN U17 qui doivent jouer leur football".

Les Lionceaux évolueront dans le groupe C avec le Cameroun, le Mali et l'Afrique du Sud.

Dans la poule A, il y aura le Maroc, Ouganda, Zambie et Côte d'Ivoire et dans la poule B, il y aura le Nigeria, la Tanzanie, Algérie et Congo.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.