Sahara Occidental: Londres "suit de près" la situation au Sahara occidental

Londres — Le ministre d'Etat britannique pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (MENA), James Cleverly a affirmé, mardi, que son pays suit de près la situation au Sahara occidental occupé, est en contact permanent avec les parties au conflit (Front Polisario et Royaume marocain) et mène des discussions régulières avec l'ONU et les membres du Conseil de sécurité à ce sujet.

En réponse écrite à une question du député Graham Maurice, citée par le site sahraoui "Sumoudsh.net", James Cleverly a précisé que "l'Angleterre suit de près la situation au Sahara occidental depuis le 13 novembre 2020", date de l'agression marocaine contre les civils sahraouis sans défense dans la zone tampon de Guerguerat et de la violation du cessez-le-feu.

Le responsable britannique a rappelé que son pays "continue d'exhorter chacun à éviter l'escalade, à retourner à l'accord du cessez-le-feu et à s'engager à nouveau dans le processus politique sous l'égide de l'ONU", affirmant l'appui de Londres aux efforts du Secrétaire général onusien pour désigner un envoyé personnel au Sahara occidental dans les plus brefs délais.

L'ONU n'a pas encore désigné un envoyé personnel au Sahara occidental depuis 22 mois après la démission de Horst Kohler, ancien président allemand, pour des raisons de santé.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.