Congo-Kinshasa: Inhumation de l'ambassadeur Italien Lucas Attanasio - Mgr Mario Delpini tacle Kinshasa dans son homélie

L'inhumation de Luca Attanasio, Ambassadeur italien assassiné le 22 février 2021 lors de l'attaque d'un convoi du PAM dans le territoire de Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu a eu lieu lundi 1er mars 2021 à Milan, en Italie.

Bien avant la mise en terre de l'Ambassadeur dont la dépouille mortelle était rapatriée dans son pays au lendemain de son meurtre, l'archevêque de Milan, Monseigneur Mario Delpini, a dit la messe de suffrages en présence de plusieurs personnalités et membres du gouvernement italien. C'est dans cette cérémonie qu'il a condamné la passivité des autorités congolaises en ce qui concerne la sécurité des populations.

Dans son élan, l'Archevêque de Milan a saisi cette opportunité pour dénoncer et condamner les atrocités caractérisant la partie orientale de la République Démocratique du Congo. L'officient du jour a fustigé et condamné la passivité des autorités congolaises dans son homélie taillée sous forme d'une conversation entre Jésus-Christ et le feu Luca Attanasio, l'ambassadeur italien, au paradis. «Le Seigneur dira : «D'où viens-tu, Luca mon frère ?». Et Luca répondra : «Je viens d'un pays où la vie ne compte pour rien ; je viens d'un pays où les gens meurent et où personne ne s'en soucie, où ils tuent et où personne ne s'en soucie, où le bien est fait et personne ne s'en soucie. Je viens d'un pays où la vie d'un homme ne compte pour rien et on peut le faire souffrir sans raison et sans excuses ! Le Seigneur dira : «Ne dis pas cela mon frère Luca. J'écris votre nom dans le livre de vie comme le nom d'un frère que j'aime, d'un frère qui m'est cher, que je souhaite rencontrer pour partager la vie et la joie de Dieu! Ne dis pas cela frère», a martelé Mgr Mario Delpini, dans son Homélie. Une prédication aux allures d'une interpellation à l'endroit du gouvernement congolais.

Pacification de l'Est de RDC, une urgence qui s'impose !

Poursuivant sa prédication, l'archevêque de Milan a illustré un comportement puant et a crucifié le Congo de Lumumba en le classant dans le rang de pays où l'espoir est une hallucination. «Le Seigneur dira encore : Pourquoi es-tu blessé, Luca mon frère ?» et Luca répondra : « Je suis blessé parce que c'est ainsi que les hommes traitent ceux qui les aiment et ceux qui le servent; ils me paient du mal pour le bien et me haïssent en échange de l'amour. Je suis blessé parce qu'il y a des pays où l'espoir est interdit, où l'entreprise de réparer le monde est déclarée en faillite. C'est pourquoi je suis blessé», a-t-il renchéri.

Au-delà de tout, la partie Est de la RDC mérite une attention soutenue des décideurs. Les prochains jours seront décisifs car le peuple en a marre de mourir à chaque seconde. L'heure a sonné, le prochain gouvernement doit travailler pour ramener la paix et la sécurité dans cette partie du pays.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.