Tunisie: Exposition «La cité, Art & urbanisme » à l'IHEC - Cibler la vie estudiantine

L'exposition « La Cité », comme son nom l'indique, se réfère à un travail de longue haleine avec accès sur l'art et l'urbanisme, accessible au public et aux étudiants. Tout le monde pourra la découvrir dans l'enceinte de la chapelle Sainte-Monique jusqu'au 13 mars. L'exposition a été commissionnée par Fatma Kilani (La boîte, lieu d'art contemporain) et de l'architecte Designer, Chacha Atallah. Cet évènement est l'aboutissement d'un programme riche appelé « Campus culture ».

Il s'agit d'une initiative lancée par l'Ihec, Dauphine Tunis, l'Ipest et le Hollberton School visant à favoriser l'épanouissement culturel estudiantin et qui s'étalera sur 4 campus, en partenariat avec Ennejma Ezzahra et l'Agora. 4 axes constituent l'exposition « La Cité » : en premier lieu, la cité dans le regard de ses artistes avec les œuvres présentées d'Ali Tnani et Gnaoui Sbai. Le 2e axe se focalise sur les références au développement d'un Tunis d'antan, celui des années 40 / 50 et s'ouvre aux concepteurs. Le 3e axe traite de la cité et de ses nouvelles périphéries, avec des captations et des extensions nouvelles de Tunis. Le 4e et dernier axe est particulièrement plus développé, à la pointe de la technologie, futuriste, et est, par conséquent, une aubaine pour les gamers et les fanas des manettes : le jeu vidéo Cities-Skylines permet aux gamers présents sur place de concevoir leur propre ville virtuellement.

Campus Culture, l'initiative multi-campus

Comme annoncé lors d'une conférence de presse organisée à l'Ihec, les concepteurs de ce projet tiennent à forger l'attribut premier de la citoyenneté des étudiants dans 4 universités : Dauphine 1 Tunis, Ihec Carthage, Ipest et le Holberton Tunis. Des étudiants initiés aux enjeux et aux défis de l'époque et du monde d'aujourd'hui et celui de demain. Diplômés, ils débuteront aisément une carrière professionnelle, armés des compétences nécessaires. Ils entreprendront une carrière professionnelle riche, mais pas uniquement de leur savoir académique : leur ouverture à la collectivité, le développement de leur conscience citoyenne tout comme l'affirmation de leur identité singulière comptent aussi.

Campus Culture associe une formation scientifique de qualité à la production artistique et culturelle nationale et internationale et offre aux arts et à la culture leur place pleine et entière dans la construction de la citoyenneté et de la sociabilité de jeunes Tunisiens. Des objectifs mentionnés dans l'édito. Campus Culture est un partenariat public privé qui a été imaginé par des responsables universitaires, qui, chaque année, forment des cohortes de jeunes diplômés reconnus pour leurs compétences scientifiques. Ces responsables s'interrogent sur la proximité de ces jeunes Tunisiens diplômés, avec les arts et la culture, pôle d'interactions, d'exercice du libre arbitre et du sens de la critique. Il y a l'absence de toute dimension culturelle au sein des programmes d'enseignement scientifique dispensés.

Campus Culture est né, en effet, de ce double constat et d'une collaboration inter-campus, rapprochant quatre établissements d'enseignement public et privé autour de la volonté de développer une plus grande proximité de leurs étudiants avec la culture dans son expression protéiforme. Les 4 universités publiques / privées, citées ci-dessus, ont souhaité mobiliser autour de cette création des personnalités reconnues pour leur engagement en faveur de l'accès à la culture du plus grand nombre. Fatma Kilani, enseignante à l'Ihec, Mourad Sakli, ancien ministre de la Culture, Bénédicte Dumeige, enseignante à Dauphine I Tunis et consultante en stratégie artistique et culturelle, et Ahmed Amine Azouzi, consultant média et industrie créative.

Ce partenariat a vocation à s'élargir en intégrant de nouveaux partenaires, des établissements d'enseignement ainsi que des espaces et centres culturels répartis sur l'ensemble du territoire national. Campus Culture se compose de deux grands axes : le premier consiste à intégrer des activités culturelles dans les programmes de formation dispensés par ces établissements : c'est ce que pratiquent déjà deux des établissements concernés : l'Université Paris Dauphine I Tunis à travers ses cours « Actualité culturelle » et ses séminaires autour de la culture, et l'Ihec Carthage avec le cours de « Marketing des arts et de la culture ». Le second axe consiste en la création d'un réseau de clubs implantés au sein des quatre établissements. Ces clubs et cercles intervenant sous l'égide de Campus Culture viendront enrichir la vie estudiantine via un agenda d'événements conçus et développés par les étudiants. Ces clubs porteront des activités culturelles développées autour des soft skills de ces étudiants.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X