Congo-Kinshasa: Réouverture des écoles - Les Evêques plaident pour l'amélioration des salaires des enseignants

Après la réouverture des écoles en République Démocratique du Congo, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), plaide pour la régularisation de la situation de nouvelles unités des enseignants non-payés et l'amélioration des infrastructures scolaires. Pour la CENCO, il est extrêmement important de garantir non seulement une bonne dispensation des cours aux élèves, mais aussi une meilleure consolidation et pérennisation de la gratuité de l'enseignement en RDC.

C'est dans une déclaration publiée mercredi 25 février dernier que les Evêques catholiques ont mis en exergue les différentes réalités présentes dans le secteur de l'éducation nationale. La CENCO révèle que la rémunération des enseignants congolais est médiocre, le non-paiement de Nouvelles Unités (NU) et des Non-payés (NP) au sein du corps professoral ainsi que le délabrement des infrastructures des écoles constituent les principaux obstacles pouvant nuire à la qualité de l'enseignement au pays.

Pour le clergé catholique, l'amélioration des salaires des enseignants est un gage pouvant les motiver dans la réalisation de leur mission dans ce contexte social de loin difficile.

«Il importe que les enseignants soient motivés pour aider les élèves et les étudiants à rattraper le retard due à la longue interruption des cours. La modicité des salaires et de frais de fonctionnement, le non-paiement de Nouvelles Unités (NU), l'insuffisance et le délabrement des infrastructures scolaires, risquent de porter gravement atteinte à la qualité de l'enseignement», peut-on lire dans le message de la CENCO.

Soucieuse de l'avenir de la jeunesse, la CENCO se dit disponible de collaborer avec l'Etat congolais pour une gestion saine de l'enseignement en RDC.

Ce message de la CENCO fait suite à la reprise des cours le 22 février2021, après une suspension d'au moins deux mois sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.