Cote d'Ivoire: Législatives 2021 à Abobo/Gbè Gonssan Henri (Rdci) - « Nous venons corriger une injustice »

Le Rassemblement des démocrates de Côte d'Ivoire (Rdci) a invité le mardi 2 mars, les populations d'Abobo à faire le bon choix le samedi 6 mars 2021.

Commissaire de justice, Me Gbè Gonssan Henri, tête de liste du Rdci et ses cinq autres candidats ont privilégié la campagne de proximité et ce, de façon éclatée. « Loin de tout bruit, nous sommes certains d'atteindre notre cible », a-t-il justifié.

En compagnie de la suppléante Youkou Marie-Rose, il a invité ce jour les populations de Kennedy, sous-quartier de la commune d'Abobo, à voter pour la liste Rdci qui vient sortir cette commune de l'informel donnant ainsi les raisons de leur candidature. « Nous venons corriger une injustice faite à la commune. Vous convenez avec moi que la commune d'Abobo a échoué dans toutes ses entreprises parce qu'il n'y a pas un vrai représentant dans les hautes sphères », a poursuivi Gbè Gonssan Henri.

Selon lui, la liste idéale pour trouver des vraies solutions aux problèmes d'Abobo, est bien la liste Rdci. « Nous y habitons et nous connaissons le quotidien des populations abobolaises », a-t-il indiqué, soulignant qu'une personne qui ne réside pas dans cette commune ne peut pas défendre les intérêts des populations. « Si nous sommes élus, nous allons proposer une loi qui permettra à Abobo de bénéficier d'une zone industrielle, ce qui générera de nombreux emplois pour la jeunesse », a promis la tête de liste du Rdci.

C'est pourquoi il a invité les populations à voter sa liste plutôt que celles des personnes venant d'autres communes. « Ceux qui sont natifs d'Abobo, la commune doit leur revenir. Car ceux qui viennent d'ailleurs ne peuvent pas résoudre nos problèmes tout simplement parce qu'ils n'y ont pas d'intérêts. Ils viennent juste pour avoir le titre de député alors que nous, nous voulons le développement », a-t-il déploré.

A l'en croire, les représentants des populations ne font pas un véritable point aux différents Chefs d'Etat qui se sont succédé à la tête du pays sinon la commune d'Abobo ne serait pas en marge du développement. « Il faut que le Président de la République comprenne que certains comptes-rendus qu'il reçoit, ne sont pas justes », dit-il.

Par ailleurs, Gbè Gonssan Henri a exhorté les populations à privilégier la voie du dialogue pour résoudre leurs différends. « Nous sommes heureux car jusqu'à présent, la campagne se déroule dans un climat de paix. Et nous souhaitons qu'il en soit de même le jour du scrutin. Il faut que les Ivoiriens comprennent qu'aucun développement n'est possible sans la paix et la cohésion sociale », a-t-il conclu.

A noter que les cinq autres candidats sont Akahast Balaud, Fanta Diallo, Yao Kouassi, Bamba Fanta et Sanon Massiata.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.