Sénégal: Acquisition de 200.000 doses du vaccin chinois Sinopharm - L'Etat entretient le flou

«A travers un don de 200.000 doses du vaccin Sinopharm fait au #Sénégal le Président Xi Jiping réaffirme son amitié à Son Excellence @Macky Sall et son attachement à la coopération sino-sénégalaise. Un engagement commun résolu à vaincre la #COVID19sn. Ensemble nous vaincrons ! ».

Ce tweet posté sur la page du ministre de la Santé et de l'Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, avant d'être retiré, parce qu'il s'agirait d'une erreur de la part de l'administrateur, alors que le Sénégal les aurait acquis sur fonds propres à hauteur de 2 milliards de francs CFA, jette un doute dans la conscience collective des Sénégalais.

Le comble, c'est que le département des Finances ne fait absolument rien pour mettre un terme à cette polémique qui devient de plus en plus virale. La confusion est devenue totale avec les différents articles publiés par la presse étrangère. Là où d'aucuns parlent de don de la Chine, d'autres soutiennent que le Sénégal les aurait payé.

Selon slate.fr «Le Sénégal, la Guinée équatoriale et l'Égypte ont été les premiers à recevoir chacun, et gratuitement, 200.000 doses de vaccins chinois». Et de préciser qu'à la «mi-février, un avion d'Air Sénégal est allé à Pékin pour ramener des boîtes de vaccins. Le président sénégalais, Macky Sall, était présent à l'aéroport de Diass au retour de l'appareil, et a demandé à Xiao Han, l'ambassadeur de Chine au Sénégal qui était à ses côtés: «Monsieur l'ambassadeur, soyez mon interprète auprès de mon ami Xi Jinping pour lui transmettre mes sincères remerciements.»

Pendant ce temps, lepoint.fr/Afrique titre «Les vaccins acquis 3,3 millions d'euros... ». «Présent pour sa réception à l'aéroport international Blaise Diagne, à une cinquantaine de kilomètres de Dakar, le président Macky Sall a promis le démarrage rapide de la vaccination. «Je lance un appel à toutes les populations pour une adhésion totale à notre stratégie », a-t-il dit, en précisant que les vaccins avaient été acquis «sur le budget propre» de l'État.

Le montant de la transaction n'a pas été officiellement annoncé, mais le journal gouvernemental Le Soleil a indiqué qu'il s'agissait de 2,2 milliards de francs CFA (3,3 millions d'euros), selon l'AFP. Au Sénégal, des députés s'engouffrent dans la brèche.

Le député Mamadou Lamine Diallo du Mouvement Tekki, a demandé la publication du «contrat d'acquisition du vaccin chinois comme le veut le Code de transparence des finances publiques». Quant au député de Bok Gis Gis, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, il a annoncé avoir déposé une question orale afin que la lumière soit faite sur l'acquisition de ce vaccin.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.