Maroc: Salé - Mort d'une fille suite à la consommation de psychotropes, une enquête judiciaire ouverte (DGSN)

Rabat — Les éléments de la police judiciaire de Salé ont ouvert, mardi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les circonstances de la consommation par trois personnes, dont deux filles et un individu aux antécédents judiciaires, de psychotropes ayant provoqué pour lui de graves complications de santé, et suite auxquelles il a été évacué dans le coma au service de réanimation, tandis que l'une des deux filles a subi un malaise ayant entraîné sa mort à l'hôpital ce mercredi matin.

Les services de sûreté de la ville de Salé avaient été avisés du sujet de trois personnes, qui étaient sous une forte emprise de la drogue dans une pièce se trouvant sur le toit d'une maison au quartier "Hay Rahma", a indiqué mercredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Deux filles ont été trouvées dans un état anormal avec un individu de 53 ans dans le coma, ce qui a nécessité son transfert à l'hôpital où il a été placé en unité de soins intensifs, alors que les deux filles ont été placées en garde à vue afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et révéler la nature de la substance psychotrope consommée, précise le communiqué.

L'une des deux filles a eu un malaise au niveau du ventre mercredi matin, ce qui a nécessité son transfert d'urgence à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, a poursuivi la même source, notant qu'elle est décédée à l'hôpital.

La dépouille de la défunte a été déposée à la morgue pour besoins d'autopsie en vue de déterminer les causes du décès et la nature des substances consommées, tandis que la police judiciaire poursuit ses recherches sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, selon la DGSN.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.