Sénégal: Mot d'ordre de manifestation du 5 mars - Frapp maintient la cadence

Le Front anti-impérialiste populaire et panafricain (Frapp France dégage) a tenu un point de presse hier, lundi, à son quartier général pour dénoncer les arrestations récentes de certains de ses membres et de la société civile.

Les membres du mouvement panafricain ont dénoncé vivement la manière dont leur camarade Guy Marius Sagna, a été muselé et arrêté. Pour ces activistes, « ce projet de liquidation de toutes les forces qui luttent pour le respect des libertés ainsi que la souveraineté des peuples est à déplorer jusqu'à la dernière énergie ».

Dans la foulée, Frapp France dégage s'est insurgé contre l'arrestation de plus de 50 personnes suite à l'affaire Ousmane Sonko. « Il est regrettable que ces gens fassent porter le chapeau de mouvement d'insurrection à des militants panafricanistes pacifiques », a fait entendre le porte-parole, Daouda Guèye.

N'empêche que Frapp France dégage s'est dit déterminé à combattre le système de Macky Sall qui, estime-t-il, gangrène la souveraineté et la démocratie du pays.

Dans la foulée, Frapp a lancé un appel à toutes les forces vives « à se joindre au combat, à travers la large série de manifestions prévues à partir du 05 mars 2021 »

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.