Congo-Brazzaville: Confejes - Hugues Ngouélondélé prend la vice-présidence de l'institution

La 38e Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la francophonie (Confejes) qui s'est tenue, du 23 au 27 février, à Ouagadougou au Burkina faso, a débouché sur l'élection du ministre congolais des Sports et de l'Education physique au poste du premier vice-président de cette institution.

L'entrée du ministre congolais dans le bureau, a expliqué Serge Wilfrid Mbouma, le point focal Confejes -Congo, permettra au pays d'avoir dorénavant les informations sur le fonctionnement de l'institution. « Tout ce qui va se passer dans le cadre de la programmation, la prise de décision, le ministre des Sports et de l'Education physique fera partie. Il aura d'ailleurs la possibilité dans le cadre du management de placer les cadres congolais à des postes stratégiques dans cette institution », a-t-il commenté.

« Je félicite les membres du bureau entrant dont les expériences seront des apports qualitatifs. Je me félicite de l'apport de l'expérience de M. Hugues Ngouélondélé, ministre congolais des Sports et de l'Education physique en sa qualité de vice- président qui nous accueillera en 2023 », a déclaré Salifou Tiemtoré, le ministre burkinabé de la jeunesse dont le pays assure la présidence de la Confejes.

Outre l'élection du ministre des Sports , Brazzaville a été en effet choisie pour abriter en 2023 la 39e réunion de la Confejes. « Nous avons depuis Ouagadougou reçu les instructions de recevoir le cahier des charges, de travailler dans le cadre qu'une commission préparatoire soit mise en place parce que la conférence elle-même est placée sous la haute autorité du président de la République », a souligné Serge Wilfrid Mbouma.

Une autre décision importante prise au cours de cette réunion concerne l'élection de la Camerounaise Louisette Renée Thobi Etham Ndedi au poste du secrétaire générale de la Confejes. A 52 ans, elle est la première femme et aussi la première ressortissante d'un Etat de l'Afrique centrale à occuper ce poste depuis la création de l'institution en 1969. Elle remplace à ce poste le Nigerien Bouramah Ali Harouna, décédé.

L'importance de cette conférence, rappelons-le, était de soutenir trois programmes. Il s'agit du programme stratégique sous la gouvernance qui concerne la gouvernance du secrétariat général, le programme de la jeunesse qui s'occupe des préoccupations liées à l'entreprenariat des jeunes et leur emploi ainsi que celui de l'éducation physique et sport. Ce dernier programme appuie les gouvernements et les Etats membres dans le cadre de la détection des jeunes talents avec l'enseignement de l'éducation physique aussi dans le cadre des initiatives liées à l'entraînement de haut niveau.

La Confejes a pour objectifs, entre autres, de jouer auprès des hautes instances de la francophonie un rôle essentiel dans la définition des orientations, l'élaboration des politiques nationales et leur mise en œuvre. Elle soutient prioritairement les efforts des Etats et gouvernements membres engagés dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales de la jeunesse et des sports.

La Confejes developpe les liens de solidarité, de partenariat et de coopération multilatérale entre les Etats et les gouvernements membres d'une part et les jeunes d'autres part. Elle soutient l'organisation des Jeux de la Francophonie en collaboration avec l'Organisation internationale de la Francophonie et le Comité international des jeux de la Francophonie et contribue au développement de la pratique sportive sous toutes ses formes. « Je demeure convaincu que par la fédération de nos efforts, de nos énergies et de nos initiatives nous parviendrons à mettre en valeur les potentiels de nos jeunes et les talents de nos sportifs », a souhaité le représentant burkinabé. La présidence de la Confejes est désormais assurée par le ministre burkinabé des sports et de loisir.Le ministre marocain des Sports prend la deuxième vice-présidence et le Malien est le rapporteur. Douze Etats constituent ce bureau, a rappelé Serge Wilfrid Mbouma.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.