Congo-Kinshasa: Covid-19 - La RDC opte pour le vaccin AstraZeneca

Oxford AstraZeneca COVID-19

Dans le cadre de la riposte à la covid, cette maladie qui tient le monde en haleine depuis 2020, la RDC, à l'instar d'autres pays, s'est inscrite sur la voie de la prévention qui implique la vaccination contre la covid-19. C'est dans cette optique que le pays a réceptionné, depuis le 2 mars, son premier lot de plus d'un million sept cent mille vaccins contre cette pandémie.

Concernant le choix du vaccin, la RDC s'est prononcée pour l'utilisation du vaccin AstraZeneca qui répond aux conditions de conservation existantes dans le pays entre 2°et 8°C. Selon un communiqué conjoint de l'Unicef, OMS et Gavi, la RDC a déjà validé son plan de déploiement du vaccin contre la COVID-19. Ledit plan a été aussi approuvé par l'initiative Covax. Ce dernier prévoit, sur la base de l'analyse des données épidémiologiques et des orientations de l'OMS, la vaccination de 20% de la population. Il s'agit notamment du personnel de santé qui représente 1% de la population, des personnes âgées de plus de 55 ans soit 6% et des personnes souffrant de comorbidités, entre autres la maladie rénale chronique, l'hypertension artérielle ou le diabète, soit 13%.

A ne croire le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, la RDC est parmi les premiers pays d'Afrique à recevoir ces vaccins. « La vaccination nous permettra de protéger et sauver des vies. Nous devons encourager la population cible à se faire vacciner », a-t-il déclaré. Pour sa part, le responsable pays de Gavi, Emmanuel Bor, a indiqué que la réception de ces vaccins « est un moment important pour la RDC, le continent africain et Covax; nous rapprochons de notre objectif commun d'assurer un accès équitable aux vaccins contre la covid-19 ». Il s'est, en outre, réjoui de voir « l'ambition de la facilité Covax concrétiser avec cette première vague de livraisons qui protégera les plus vulnérables, y compris les travailleurs de la santé en première ligne dans la lutte contre cette pandémie en RDC.»

Une nouvelle encourageante

Le Dr Amédée Prosper Djiguimdé, chargé du Bureau de l'OMS pour la RDC, a souligné que l'arrivée de ces doses de vaccin en RDC, qui correspondent à la première dotation de six millions de doses prévues, est une nouvelle très encourageante pour voir enfin les bénéficiaires qui le souhaitent se faire vacciner en toute sécurité. Nous devons, a-t-il renchéri, travailler ensemble pour donner la priorité aux personnes les plus exposées aux maladies graves et aux décès, dans le pays, afin de tenir la promesse d'un accès équitable aux vaccins contre le nouveau coronavirus» « Le Royaume-Uni est ravi que la RDC soit parmi les premiers pays au monde à recevoir des vaccins contre la covid-19 grâce à l'initiative Covax. Avec un engagement de sept cent cinquante millions de dollars, le Royaume-Uni est l'un des fondateurs et principaux bailleurs de Covax. En collaboration avec nos partenaires internationaux, nous accompagnons le gouvernement de la RDC pour mettre en œuvre le programme national de vaccination contre la covid-19, en particulier l'accès aux vaccins pour le personnel de santé et pour les plus vulnérables », a souligné Juliette John, directrice de la Coopération britannique.

L'ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer, s'est réjoui de l'arrivée de vaccins contre la covid-19 en RDC. « Les États-Unis sont engagés aux côtés des autres partenaires à travers le monde pour mettre fin aux effets dévastateurs de cette pandémie aussi bien sur la santé publique que sur l'économie. Dans le cadre de cet engagement, le président Biden a annoncé une contribution de quatre milliards de dollars américains pour soutenir l'initiative internationale Covax et les États-Unis sont fiers de travailler aux côtés du gouvernement de la RDC et des autres partenaires pour apporter ce vaccin d'importance vitale pour le peuple congolais », a-t-il rappelé.

Quant à l'acquisition de ces vaccins, il faut noter que l'Unicef a assuré la commande et le transport des vaccins, des matériels d'injection et des matériels de protection. L'Unicef va également assurer la qualité de la chaîne de froid et du stockage des vaccins. Avec l'appui de ses partenaires, notamment Gavi, l'OMS et l'Unicef, le PEV procédera à la formation du personnel de santé sur les aspects logistiques et à la sensibilisation de la population avant les opérations de vaccination proprement dites. Le ministère de la Santé, par l'entremise du Programme élargi de vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la covid-19 en sites fixes sur l'ensemble du territoire national. Rappelons que c'est en décembre 2020 que le gouvernement de la RDC avait introduit sa demande de vaccin contre la covid-19.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.