Maroc: Le pays doit rendre des comptes concernant l'occupation illégale des territoires sahraouis

Geneve — Le Royaume du Maroc doit rendre des comptes concernant l'occupation illégale des territoires sahraouis et des violations qu'il commet contre les civils, a déclaré l'ambassadeur représentant permanent de l'Algérie auprès de l'Office des Nations unies, à Genève, en réaction à des accusations émises par son homologue marocain contre l'Algérie.

"Le Royaume du Maroc doit rendre des comptes de l'occupation illégale (des territoires sahraouis) depuis plus de quatre décennies et des violations qu'il commet à l'endroit des civils sahraouis", a assuré l'ambassadeur algérien en réponse aux déclarations faites par son homologue marocain qui a accusé l'Algérie d'être "l'unique instigateur" derrière le récent message en faveur du peuple sahraoui, adressé par le Groupe de soutien de Genève au peuple du Sahara occidental, au Conseil des droits de l'Homme (CDH) des Nations unies.

Il a précisé, à ce propos, que le Groupe de soutien de Genève au peuple du Sahara occidental avait tout à fait le droit de critiquer la politique marocaine dans le contexte d'un forum de droits de l'Homme.

Le représentant de l'Algérie a rappelé que "la proclamation du cessez-le-feu en 1991 devait être suivie de l'organisation du référendum (d'autodétermination au Sahara occidental), comme le prévoyait le plan de règlement des Nations Unies entre les deux parties : le Front Polisario et le Royaume du Maroc".

"Ni la Cour Internationale de Justice, ni la Cour Européenne n'ont reconnu le territoire du Sahara occidental comme partie intégrante du Royaume du Maroc, mais comme un territoire distinct et demain, au Luxembourg, se tiendra une nouvelle audience sur la validité de l'accord d'association et de pèche et nous ne sommes pas inquiets quant à l'issue la décision", poursuit l'ambassadeur algérien.

"La Déclaration du Groupe de soutien engage 13 Etats, ma délégation s'interroge sur la fixation du Royaume du Maroc sur mon pays", conclut-il.

Le Groupe de Soutien de Genève pour le Sahara occidental avait appelé, lundi, le Conseil des droits de l'Homme (CDH) des Nations unies à envoyer une mission d'observation dans les territoires sahraouis occupés afin d'enquêter sur la situation sur place, exprimant son inquiétude quant aux "atteintes aux droits humains" commises par les autorités d'occupation marocaines.

Il a déploré, en outre, que "l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental se poursuit toujours favorisée par la reprise du conflit armé".

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.