Algérie: Bordj Badji Mokhtar - Nouvelles perspectives de développement dans cette région frontalière

Bordj Badji Mokhtar — La promotion de la circonscription administrative de Bordj Badji Mokhtar (850 km à l'extrême sud d'Adrar) en wilaya à part entière, aux côtés de 9 autres circonscriptions administratives du sud, sur décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, devrait ouvrir de nouvelles perspectives de développement dans cette région frontalière.

Compte tenu de sa position stratégique à proximité des pays du Sahel, Bordj Badji Mokhtar peut jouer un rôle majeur dans la relance du commerce extérieur, notamment le troc, et les échanges commerciaux avec les pays de la région, et s'ériger ainsi en pôle commercial à même de favoriser l'essor des différentes activités tertiaires dans ce domaine.

De plus, Timiaouine dispose de vastes étendues de terres arables à même d'assurer une production agricole de qualité supérieure et avec de meilleurs rendements, surtout dans le périmètre agricole de Tagraouet, qui pourra attirer des investisseurs après l'achèvement des travaux de bitumage de la route reliant Bordj Badji Mokhtar à Timiaouine.

La décision de promotion de Bordj Badji Mokhtar en wilaya à part entière a été saluée par la population locale qui y voit des perspectives prometteuses de développement dans cette région, selon de nombreux citoyens.

Voie d'accès aux autres pays africains, Bordj Badji Mokhtar constitue un important pôle économique dans l'approvisionnement du marché local en ressources animales, notamment les wilayas du grand sud, a souligné Boudjemaâ Bilel, enseignant à l'Université d'Adrar.

Une activité pouvant drainer des investissements pour la création de projets dans le domaine de l'agroalimentaire en lien avec l'élevage de bétail et contribuer ainsi au renforcement des capacités de production nationale de viandes et à la création d'emplois au profit des habitants de cette région frontalière.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.