Algérie: Vo Vietnam/Mondial 2021 - "La pandémie a considérablement perturbé notre préparation"

Alger — Le président de la fédération algérienne de Vo Vietnam, Rabie Aït Medjber a "regretté que la pandémie" du nouveau coronavirus ait "empêché" la sélection nationale d'effectuer "la totalité des stages" qu'elle avait prévu en 2020, pour bien préparer les importantes échéances internationales à venir, particulièrement les mondiaux 2021 de la discipline, prévus en juillet prochain en Algérie.

"Je suis profondément navré que les athlètes de la sélection nationale n'aient pu effectuer que deux stages bloqués sur les dix qui étaient programmés entre 2020 et aujourd'hui, pour bien préparer les prochaines importantes échéances internationales, notamment les mondiaux 2021 qui se dérouleront chez-nous, au mois de juillet prochain", a-t-il indiqué à l'APS, en expliquant cette "perturbation" dans la programme préparatoire par la pandémie du nouveau coronavirus.

L'Algérie prévoit d'engager 30 athlètes dans ces Mondiaux-2021, sous la direction des entraîneurs nationaux Chérif Ramdane, Mourad Hammadi, Kathir Moula et Hakim Moussaoui.

En raison de la crise sanitaire mondiale, la Fédération internationale avait donné à l'Algérie le choix entre les mois de juillet, septembre et décembre pour abriter ces Mondiaux-2021, et le choix s'est finalement porté sur le mois de juillet.

Lors de la précédente édition, disputée en 2019 à Marseille (France), la sélection algérienne avait décroché la première place dans la spécialité Kumité, et la troisième place au classement général, derrière le Vietnam (vainqueur) et la France (pays organisateur), qui avait pris la deuxième place.

Une belle progression pour la sélection algérienne en seulement un an, car elle s'était contentée de la quatrième place lors de l'édition d'avant, disputée en 2018 au Vietnam.

Aït Medjber a annoncé par ailleurs que malgré la pandémie, plus 350 pratiquants, entre athlètes et entraîneurs, ont bénéficié l'an dernier de différents passages de grades, entre la première et la septième Dan, sous la direction d'experts internationaux, dont certains prestigieux Maîtres vietnamiens.

A l'issue de ces passages de grade, "cinq entraîneurs ont décroché la 7e Dan, considérée comme la plus haute distinction en Algérie" a encore précisé Aït Medjber, et selon lequel "l'examen" avait inclut "un test oral et la présentation d'un exposé sur les arts martiaux vietnamiens".

Enfin, le président de la fédération a annoncé que son instance a procédé à la "régularisation" de la situation de plusieurs athlètes (15 ans et plus), à travers un passage de grade, pour l'attribution de la 1re Dan.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.