Congo-Kinshasa: Covid-19 - La campagne de vaccination débute le vendredi 12 mars

Oxford AstraZeneca COVID-19

Healthcare cure concept with a hand in blue medical gloves holding Coronavirus, Covid 19 virus, vaccine vial

La République Démocratique du Congo vient de réceptionner 1,7 millions de doses de vaccins sur 6 millions de doses prévues dans la commande, afin de renforcer sa lutte contre la Covid-19 qui se vit dans le pays depuis mars 2020. C'est le ministre de la Santé, Eteni Longondo, accompagné de son collègue de la Communication et Médias, Jolino Makelele, qui l'a réceptionné au nom du gouvernement congolais. Il sied de noter que ce vaccin dénommé « Astra Zeneca provient de la République de l'Inde.

Selon des sources officielles, la campagne de vaccination en RDC débute le vendredi 12 mars, avec comme cibles prioritaires le personnel de santé, les personnes âgées, dont l'âge va au-delà de 55 ans et celles vivant avec co-morbidité.

«Aujourd'hui, nous recevons le vaccin pour que le peuple congolais soit très bien protégé par rapport à cette maladie. C'est un don de la communauté internationale que nous allons utiliser ici au Congo, d'abord pour vacciner le personnel médical, les personnes d'âgées mais aussi les personnes avec des comorbidités comme l'hypertension chronique, le diabète, etc. Pour l'instant, nous continuons la sensibilisation. C'est la semaine prochaine que nous allons démarrer la vaccination proprement dite», a-t-il fait savoir à la presse présente à l'aéroport de N'djili.

Par ailleurs, le ministre de la Santé a indiqué que la vaccination va d'abord concerner la ville de Kinshasa, qui est l'épicentre de la pandémie à Coronavirus.

Eteni Longondo a précisé que ce vaccin est gratuit et non obligatoire. Contrairement à ce que certaines personnes laissent entendre. Il a ainsi invité la population à se faire vacciner massivement pour éradiquer cette pandémie sur le sol congolais. Le ministre de la Santé a également fait noter qu'il s'agit d'un vaccin testé et approuvé par les services compétents en termes d'efficacité. « Le vaccin va immuniser la population à plus de 90%, bloquant la circulation du virus. Il ne provoque pas d'effets secondaires majeurs... Chaque personne a droit à 2 doses ».

De son côté, le Programme Elargi de Vaccination (PEV) appelle les professionnels des médias à sensibiliser la population sur cette vaccination avec des messages positifs et appropriés en vue d'amener les communautés, particulièrement celles des quatre provinces ciblées (Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo Central et Haut-Katanga) à s'y engager et à y adhérer favorablement.

Rappelons la République Démocratique du Congo a intégré la vaccination comme axe de lutte afin d'augmenter l'immunité collective et de lever les différentes restrictions liées à cette pandémie mondiale, notamment le confinement et le couvre-feu, en vue de la reprise normale des activités diverses.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.