Afrique Centrale: Agence universitaire de la Francophonie - Cinq millions d'euros alloués à la recherche

Le recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le Pr. Slim Khalbous, a annoncé le 3 mars un Fonds compétitif pour financer les projets de recherches innovantes des pays membres de l'AUF.

Les Fonds alloués par l'Union européenne s'élèvent à un cinq millions d'euros pour une période de quatre ans. Ils seront répartis selon la thématique en fonction des besoins de chaque pays membre de l'AUF. Le Pr. Slim Khalbous l'a fait savoir lors d'un café de presse régional organisé par visioconférence sur la présentation des stratégies de l'agence face aux défis de la transition numérique en Afrique centrale et Grands lacs.

La conférence a réuni les journalistes des médias locaux dans les campus numériques francophones de l'AUF Afrique centrale et Grands lacs des villes de Bangui, Bujumbura, Kinshasa, Libreville, Lubumbashi, N'Djamena, Ngaoundéré, Yaoundé ainsi que Brazzaville.

Le recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie a indiqué dans sa communication que 2021 est une année particulière marquée de défis et innovations, au nombre desquels figure l'organisation des assises de l'AUF en septembre prochain à Bugarest, en Roumanie.

Au cours de ces assises, explique-t-il, le livre blanc sera présenté aux participants afin d'être informés des résultats de l'enquête des consultations mondiales. Ces résultats montreront le diagnostic complet de la situation actuelle des agences. De même, ils exprimeront les décisions des besoins à venir.

Abordant la question de transaction numérique, Slim Khalbous a souligné le problème de renouvellement du matériel, d'élargissement du réseau au sein des campus numériques des pays membres pour leur permettre d'être en contact permanent et d'échanger les expériences.

En ce qui concerne l'introduction de l'intelligence artificielle, poursuit le recteur, les campus numériques bénéficieront de l'amélioration du matériel ainsi que des différents services proposés aux utilisateurs des machines.

« L'AUF tient à la spécificité de chaque pays et à l'adaptation de formation d'après le besoin exprimé des pays. Tous les campus numériques francophones sont ouverts aux enseignants, étudiants et administrateurs », a-t-il déclaré.

Le Pr. Slim Khalbous a précisé que le centre d'employabilité francophone dans sa nouvelle stratégie identifie les compétences numériques, technologiques des étudiants en vue de leur ouvrir les chances d'emploi afin de devenir également des entrepreneurs. « Outre la collaboration entreprise et employeur, le centre envisage d'élargir un statut d'étudiant entrepreneur pour lui permettre de préparer son projet », a-t-il dit.

Les interrogations des journalistes ont tourné sur le coût élevé de l'internet, l'appel à candidature des projets face à la pandémie du covid-19, la mise en réseau virtuel et bien d'autres.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.