Congo-Kinshasa: Conseil de sécurité - La candidature de la RDC au centre d'une visioconférence

Entre la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon et le Tchad, un des trois pays devrait présenter sa candidature comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

La question a été au centre d'un échange au sommet entre les chefs d'Etat des trois pays. Réunis en visioconférence, le président Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et Idriss Deby Itno ont longuement échangé à ce sujet, leur homologue Ali Bongo s'étant excusé en dernière minute. Des échanges vont se poursuivre en vue de dégager un consensus. Par ailleurs, les deux chefs d'État interconnectés ont passé en revue la situation sécuritaire en République centrafricaine (RCA).

La protection des personnes et des biens a fait l'objet d'une profonde analyse du président de l'Union africaine et son homologue Idriss Deby dont le pays est frontalier à la RCA. Pour les deux chefs d'État, tout doit être mis en œuvre afin que le pays retrouve la quiétude après les élections démocratiques de janvier dernier.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.