Congo-Brazzaville: Infrastructures - Le parlement congolais dispose d'un nouveau siège

Un nouvel édifice flambant neuf trône au cœur de la ville de Brazzaville et va désormais abriter le Sénat et l'Assemblée nationale. Le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a procédé le 3 mai à son inauguration en présence de l'ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin et de plusieurs personnalités.

Don de la République populaire de Chine à la République du Congo, la construction de cette infrastructure a duré trois ans. Les travaux ont été réalisés par l'entreprise chinoise Jiangsu Provincial construction group corporation limited.

L'édifice comprend deux blocs de trois niveaux chacun réservés au Sénat et à l'Assemblée nationale. Entre les deux blocs, se trouve la grande salle polyvalente de banquets avec terrasse accessible. La communication entre les deux blocs est assurée par des coursives.

L'Assemblée nationale dispose d'un hémicycle de cinq cents places et le Sénat, trois cents. L'ensemble du bâtiment a des commodités suivantes : trois ascenseurs par bloc ; un système vidéo surveillance ; un système de sécurité incendie et extinction ; un système de réception satellite et radiodiffusion ; un système de câblage synthétique (fibre optique et autres réseaux) ; un système de sonorisation et écran géant ; un système d'alimentation, de traitement et d'évacuation des eaux.

Dans son allocution de circonstance, l'ambassadeur de Chine a indiqué que « l'achèvement de ce nouveau siège va améliorer considérablement les conditions de fonctionnement du Sénat et de l'Assemblée nationale et renforcer efficacement la capacité de gouvernance de l'Etat congolais. En même temps, ce bâtiment majestueux devient également un autre monument historique de la coopération entre la Chine et le Congo ».

De son côté, le président du Sénat, Pierre Ngolo, à qui revenait la charge de délivrer le discours au nom de tous les parlementaires et du personnel des deux institutions, a déclaré que « le parlement, qui s'installe dans ce nouveau cadre spacieux, en parfaite adéquation avec l'exigence d'un travail de qualité, se doit de relever le défi de faire de la cité du parlement un haut lieu de réflexion, d'influence et de décisions. Un haut lieu de vote des lois dans un esprit éveillé et critique ».

Par ailleurs, le président du Sénat, a interpellé les parlementaires et leurs collaborateurs à prendre bien soin de ce nouveau siège. Car, a-t-il insisté, la responsabilité des pionniers de cette cité parlementaire est de lui faire prendre un bon départ afin que, a-t-il renchéri, ce lieu soit une cité de la démocratie où le débat est la règle et le salut du peuple, l'objectif principal.

Pour sa part, le maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba a salué la construction de cet édifice qui, comme tant d'autres, ajoute à son agglomération un éclat particulier. « Ce bel édifice qui trône au cœur de la ville de Brazzaville vient une fois de plus confirmer la volonté inébranlable du président de la République de moderniser notre ville capitale et surtout ce quartier du plateau, en le dotant d'infrastructures de qualité offrant de meilleures conditions de travail et de vie aux Brazzavillois ».

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.