Congo-Kinshasa: Election de Bahati à la tête du Sénat - Jonas Tshombela se réjouit et croit en un changement de la gouvernance

Plusieurs points ont été abordés dans une interview avec le Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), Jonas Tshombela, accordée au Journal La Prospérité, le mercredi 3 mars 2021, au siège de la NSCC. Parmi ces points, l'élection du Professeur Modeste Bahati à la tête du Sénat, l'affaire rupture de la coalition FCC-CACH et, enfin, l'image de ce que sera le futur gouvernement.

Comme dans ses habitudes, la Nouvelle Société Civile Congolaise a envoyé ses observateurs à la séance des élections au Sénat et le rapport est en cours de rédaction. Mais, à en croire le numéro Un de la NSCC, tout s'est déroulé en bonne forme et dans le respect, malgré quelques inquiétudes non considérables qui ont concerné l'élection du questeur. Elu avec 89 voix, le Professeur Bahati qui était seul candidat à ce poste était l'homme qu'il fallait à la place qu'il faut. « Tout ce que nous pouvons tirer comme leçon, c'est un exercice démocratique à quoi nous sommes appelés à nous habituer. Car, il n'y a pas une majorité figée, par contre, il y a une majorité qui peut se remuer ou changer d'un jour à l'autre.

C'est un exercice très intéressant de la démocratie, au lieu de prendre des armes ou faire des coups d'Etat, on passe par cet exercice tel qu'on l'a vécu au niveau du parlement, dans les deux chambres », a fait savoir cet acteur de société civile avant d'ajouter que pour marquer leurs présences, les deux responsables de deux Chambres doivent envoyer des signaux forts allant dans le sens de soutenir la vision du Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo résumée dans " le peuple d'abord". « Telle est notre recommandation envers les députés nationaux et sénateurs. C'est de leur demander de se tourner dans la direction de la population », a-t-il renchéri.

Comme dans son tweet, Jonas Tshombela a salué l'élection de Modeste Bahati Lukwebo. «Bahati est un monsieur fort et le choix du Président de la République pour faire de lui, un Informateur n'a pas été inutile. Ce dernier maîtrise la situation, non seulement scientifique du pays mais il maîtrise également les arcanes de la politique du pays, y compris mêmes sociales. Il a été la personne indiquée pour renverser la majorité politique. Voilà la raison pour laquelle nous avons salué sa nomination comme informateur et le travail qu'il a abattu dans un temps record, et aujourd'hui, Président de la Chambre Haute du parlement, c'est le couronnement même de toute une lutte d'une personnalité», a déclaré Jonas Tshombela.

«Je suis sûr que maintenant, le Sénat doit être géré autrement, pas comme nous l'avons vécu avec tout ce que nous entendons comme scandales financiers, organisationnels. Nous voulons voir un Sénat où il y a de l'espace pour l'intérêt de la population. Nous pensons, que le Professeur Bahati, tirant la leçon de tout ce que ses prédécesseurs ont pu réaliser comme travail, il peut maintenant poser des actes qui vont dans le sens de l'amélioration de la gouvernance du Sénat, le centrage des réformes que tout le monde attend. Je crois qu'il est la personne indiquée à ce stade et voilà pourquoi nous avons salué son avènement à la tête de ce Sénat », a-t-il conclu.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.