Cote d'Ivoire: Elections sans violence - Les étudiants de l'Université Nangui Abrogoua sensibilisés

En prélude aux élections législatives du 6 mars, la Plateforme panafricaine des femmes et des jeunes pour la paix, la démocratie et la gouvernance (2Pfj) a organisé, en collaboration avec le Pnud et la Conférence des clubs de paix de Côte d'Ivoire, une journée de sensibilisation à la paix et à la non-violence. Ce, à l'intention des étudiants de l'Université Nangui Abrogoua. C'était le 1er mars 2021, dans ladite université.

Cet évènement s'inscrit dans le cadre de la caravane de sensibilisation de la jeunesse et la société civile à la citoyenneté démocratique et à la non-violence, pour un environnement socio-politique apaisé qui a eu lieu dans quatre universités publiques, du 14 février au 1er mars 2021.

« A la veille des élections législatives, il s'agit de sensibiliser les jeunes au respect des principes démocratiques et au rejet de la violence sous toutes ses formes. Et ce, en vue d'un processus électoral apaisé, au regard des événements malheureux qu'a connus la Côte d'Ivoire lors de la présidentielle du 31 octobre 2020 », a indiqué Carlton Ahoua, vice-présidente, représentant la présidente de la 2Pfj.

« A quelques jours des élections législatives en Côte d'Ivoire, nous constatons des velléités de conflits ouverts. Les jeunes qui constituent 77% de la population ivoirienne (Rgph 2014) se présentent à la fois comme des victimes et responsables de ces violences. Il est impérieux de désamorcer la bombe. C'est pourquoi le Pnud a accepté d'accompagner ce projet porté par la société civile ivoirienne qui s'inscrit dans la dynamique de la recherche de la paix. Il s'agit de sensibiliser la jeunesse et principalement les étudiants au rejet des discours à caractère haineux, à la non-violence, au processus électoral et à la citoyenneté », a affirmé Carole N'da, représentant le Pnud.

Dr Bouaténé Djakala, représentant le président de l'Université Nangui Abrogoua, s'est félicité de cette initiative de la 2Pfj et de ses partenaires en faveur des étudiants car, a-t-il dit, « l'université est un espace de recherche, sans la paix, sans la cohésion sociale, il n'y a pas de recherche, il n'y a pas de développement ».

Cette journée a été marquée par des conférences, des sketches, des danses, etc.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.