Sénégal: Couverture de l'affaire « Sweet beauty » - Le CNRA met en garde contre les dérives dans certaines chaînes de télévisions

L'Assemblée du Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra) a fait constater, mercredi, des dérives dans certaines chaînes de télévision dans le cadre de la couverture de l'affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr.

«Depuis très tôt le matin, sur plusieurs plateaux de télévision, il a été constaté des appels au soulèvement populaire en diffusant des images d'insurrection en boucle», a déploré le Cnra. A travers un communiqué de presse, son président, Babacar Diagne, a estimé que le Conseil, «conformément à sa mission de veiller au respect de la réglementation applicable aux médias audiovisuels, appelle ces médias à mettre un terme à ces violations flagrantes de la réglementation».

Le gendarme de l'audiovisuel a, à ce titre, précisé que «les sanctions prévues en cas de poursuite des manquements constatés feront l'objet d'une suspension immédiate du signal pour une durée de 72 heures dans un premier temps : ces mesures seront aggravées en cas de récidive».

Dans ledit communiqué, le Cnra a rappelé que « dans l'exercice de leur mission d'informer, les médias doivent, conformément à la régulation, veiller à sauvegarder la paix. Ils doivent également veiller à ne pas diffuser des émissions, programmes, contenues ou propos faisant état explicitement ou implicitement l'apologie de la violence, incitant à la haine et à l'extrémisme, sous toutes leurs formes » et à ne pas «inciter à des comportements délictueux ou de délinquance ou à des comportements susceptibles de porter à l'ordre et à la sécurité de nature à constituer une menace sur la stabilité nationale ou la cohésion sociale».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.