Madagascar: Vontovorona - Les étudiants versent dans la violence

La manifestation estudiantine à Vontovorona a perturbé les activités des commerçants. Ces derniers ont manifesté à leur tour.

Le marché de Vontovorona a été désert, hier. Les marchands de légumes et de fruits, des bouchers n'ont pas pu continuer leurs activités quotidiennes. Des étudiants de l'École supérieure polytechnique d'Antananarivo (ESPA) à Vontovorona ont saccagé et brûlé leurs étalages, dans la nuit du 2 mars, pour contester le paiement d'un mois de bourses d'études. D'autres se sont faits vandaliser. Près d'une cinquantaine de marchands de légumes se sont plaints avoir été victimes de ces actes de vandalisme, perpétrés par des étudiants. Ils ont mis le marché et la route à Vontovorona, sens dessus dessous. En colère, ces commerçants ont manifesté en brandissant une banderole devant le campus universitaire. « Nous souffrons des manifestations de ces étudiants du centre universitaire régional (CUR) », lancent-ils. À chaque revendication des étudiants de la polytechnique, ces commerçants sont obligés de suspendre leurs activités.

Ce qui s'est passé dans la nuit du 2 mars a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. « Ces étudiants ont brûlé des pneus sur la voie publique, vers 19 heures. Ils sont retournés à l'intérieur du campus, pour revenir vers 21 heures en étant encore plus violents. Ils ont jeté des pierres sur des maisons, ils ont mis le feu sur des kiosques et des tables, ils ont volé de la viande chez un boucher », témoigne une commerçante.

Dédommagements

Les étudiants ont accepté de dédommager ces commerçants. Ils ont convenu de faire une cotisation. « Dans des manifestations comme hier, on ne peut pas gérer tout le monde », admet l'un des manifestants. D'autres avancent qu'ils ne sont pas responsables de ces actes de vandalisme et que des profiteurs se sont infiltrés dans cet attroupement.

Le calme est revenu à Vontovorona, hier. Les étudiants ont interrompu leur manifestation, même si leurs revendications ne sont pas encore satisfaites. Ils réclament le paiement de quatre mois de bourses d'études. « On nous a promis qu'il n'y aura plus de retard dans le paiement des bourses d'études, avec la digitalisation. Mais ce n'est pas le cas. Nous n'allons toucher qu'un mois de bourses d' études, selon le calendrier de paiement affiché cette semaine, alors que nous avons déjà terminé l'inscription à la digitalisation », indiquent de s étudiants. Le président de l'association des étudiants à Vontovorona tente de calmer ses camarades, en leur expliquant qu'ils obtiendront des réponses à leurs revendications, lorsque cette digitalisation sera bien terminée.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.