Sahara Occidental: RASD - La guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés

Bir Lahlou — Le Secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation, M. Sidi Oukal a menacé, mercredi, d'intensifier les opérations militaires contre les retranchements des soldats de l'armée d'occupation marocaine le long du mur de sable, affirmant que "la guerre sera étendue jusqu'à la libération de tous les territoires sahraouis occupés".

"Les parades militaires organisées lors des festivités commémorant le 45e anniversaire de la Proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), organisées samedi à Aousserd ne constituent qu'un simple échantillon des formations symboliques d'infanterie et des forces spéciales, et d'équipes de femmes sahraouies mobilisées au sein des rangs de l'armée sahraouie".

Il a, dans ce sens, mis en avant "l'opérationnalité de l'armée sahraouie et sa disponibilité à libérer l'ensemble de ses territoires occupées", soulignant que la "lutte armée se poursuivra sans relâche jusqu'à l'indépendance du Sahara Occidental".

"L'armée marocaine essuiera davantage de défaites", a-t-il juré, rappelant que depuis la violation abjecte de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier, "les opérations militaires se poursuivent le long du mur de sable, ce qui revêt une grande importance du point de vue stratégique".

"La lutte armée se poursuit et l'armée marocaine peut s'attendre à davantage de défaites et de pertes", a-t-il poursuivi, soulignant que "les soldats marocains sont cachés dans des tranchées, sous les bombardements de notre armée, ne pouvant ni sortir, ni bouger, affaiblis psychologiquement et moralement".

Dans le même contexte, il a déclaré que "l'armée marocaine subit des pertes depuis plus de trois mois, et nous la mettons au défi de les révéler".

Et d'enchainer: "ce n'est qu'un début. Les opérations à venir seront plus douloureuses à un point que le Maroc ne pourra plus dissimuler les pertes subies".

Le responsable sahraoui a évoqué l'opération qualitative de l'armée sahraouie, menée fin février, pour contrecarrer les tentatives du Makhzen d'ériger un nouveau mur, de par les pertes considérables subies par l'armée royale marocaine, dont la destruction d'un véhicule Toyota, d'une jeep et de deux bulldozers".

"Nous ne renoncerons pas à la lutte armée jusqu'à la libération de tous les territoires sahraouis occupés, quel qu'en soit le prix", a-t-il affirmé, rappelant que la violation de l'accord de cessez-le-feu par le Maroc dans la zone d'El-Guerguerat, en s'en prenant à des civils sahraouis désarmés, "est une aventure sur un terrain glissant dont le Maroc paiera le prix fort".

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.