Egypte: Signature d'un accord de coopération pour commencer les études de production d'hydrogène vert

Le Premier ministre, Moustafa Madbouly a assisté jeudi à la cérémonie de signature d'un accord de coopération entre les ministères de l'Electricité et des Energies renouvelables et du pétrole et des ressources minérales, et la Marine d'une part, et le groupe belge "DEME" d'autre part pour commencer les études liées au projet de production d'"hydrogène vert" et son exportation depuis l'Egypte.

Ont signé l'accord le président de la compagnie holding égyptienne d'électricité d'Egypte, Gaber El-Dessouki et le PDG du groupe DEME, Alain Bernard, en présence du ministre de l'électricité, Mohamed Chaker et du pétrole, Tarek El-Molla, du commandant de la Marine égyptienne, Ahmed Khaled et de l'ambassadeur de Belgique au Caire, François Cornet d'Elzius.

"La signature de cet accord intervient dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie de l'Etat qui vise l'extension dans les domaines des énergies propres et vertes, et l'augmentation de la contribution des énergies renouvelables au mix énergétique électrique", a dit le Premier ministre.

Pour sa part, M. Chaker a fait état de l'intérêt qu'accorde le secteur de l'électricité et des énergies renouvelables à la diversification des sources de production d'énergie électrique et à l'utilisation des ressources naturelles de l'Egypte, en particulier les sources d'énergie nouvelles et renouvelables, y compris la production et l'exportation de l'hydrogène vert en conformité avec la tendance mondiale en ce sens.

"Le projet s'inscrit dans le cadre des engagements du Royaume belge à appliquer le pacte vert, vu qu'il est l'un des membres de l'Union Européenne. Partant de ce point, le groupe DEME a cherché à choisir les meilleurs sites convenables à construire des principaux centres de production de l'hydrogène vert et après des études spécialisées, l'Egypte a été choisie pour installer ce projet vu sa position distinguée et sa possession des sources d'énergies renouvelables en particulier celles éolienne et solaire", a affirmé le PDG du groupe belge, Alain Bernard.

Le choix de l'Egypte, a-t-il dit, revient aussi à la disponibilité d'infrastructures terrestres et maritimes et à la présence d'une main-d'œuvre compétente, en plus des relations privilégiées entre l'Egypte et la Belgique.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.