Afrique: L'Angola est le premier pays d'Afrique de l'Ouest et Australe à recevoir le vaccin du Covid-19

Luanda — L'Angola est devenu, mardi, le premier pays d'Afrique de l'Ouest et Australe à recevoir le premier lot de vaccins contre le Covid-19 à travers une initiative de la Covax, soit un lot de 624 mille doses.

Avec ce premier lot de vaccins, estimé à environ 10 pour cent des besoins de la première phase de vaccination du pays, le gouvernement va vacciner les professionnels de la santé, les personnes vulnérables, les patients présentant des maladies compliquées, les enseignants et autres professionnels de première ligne.

Selon la représentante de l'OMS en Angola, Djamila Cabral, l'arrivée des premiers vaccins contre le Covid-19 en Angola représente un signe fort de solidarité internationale pour aider à sauver des vies et permettre la reprise des économies et des moyens de subsistance.

«Ce premier pas vers la vaccination nous offre une lumière au bout du tunnel pour la protection de la population. Nous devons également continuer à travailler ensemble pour renforcer les mesures de santé publique préventives contre le Covid-19, tout en améliorant l'accès à des services de santé et des traitements de qualité », a déclaré Djamila Cabral.

Pour sa part, le directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique orientale et australe, Mohamed Fall, a dit qu'il s'agissait d'une occasion très importante pour la région, bien qu'il ne s'agisse que d'une première tranche de vaccins Covax.

Mohamed Fall a indiqué que l'organisation se préparait pour ce moment, travaillant en étroite collaboration avec tous les partenaires pour s'assurer que les accords de planification et de logistique nécessaires sont en place.

L'initiative Covax vise à assurer une distribution équitable des vaccins contre le Covid-19, dans le monde entier.

La livraison de vaccins à l'Angola fait partie d'une première série de missions de Covax, qui se poursuivra dans les jours et semaines à venir, dans le monde entier et dans toute la Région africaine.

Avec ce premier lot de vaccins, estimé à environ 10 pour cent des besoins de la première phase de vaccination du pays, le gouvernement va vacciner les professionnels de la santé, les personnes vulnérables, les patients présentant des maladies compliquées, les enseignants et autres professionnels de première ligne.

Selon la représentante de l'OMS en Angola, Djamila Cabral, l'arrivée des premiers vaccins contre le Covid-19 en Angola représente un signe fort de solidarité internationale pour aider à sauver des vies et permettre la reprise des économies et des moyens de subsistance.

«Ce premier pas vers la vaccination nous offre une lumière au bout du tunnel pour la protection de la population. Nous devons également continuer à travailler ensemble pour renforcer les mesures de santé publique préventives contre le Covid-19, tout en améliorant l'accès à des services de santé et des traitements de qualité », a déclaré Djamila Cabral.

Pour sa part, le directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique orientale et australe, Mohamed Fall, a dit qu'il s'agissait d'une occasion très importante pour la région, bien qu'il ne s'agisse que d'une première tranche de vaccins Covax.

Mohamed Fall a indiqué que l'organisation se préparait pour ce moment, travaillant en étroite collaboration avec tous les partenaires pour s'assurer que les accords de planification et de logistique nécessaires sont en place.

L'initiative Covax vise à assurer une distribution équitable des vaccins contre le Covid-19, dans le monde entier.

La livraison de vaccins à l'Angola fait partie d'une première série de missions de Covax, qui se poursuivra dans les jours et semaines à venir, dans le monde entier et dans toute la Région africaine.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.