Algérie: Le pays prend acte avec satisfaction de l'annonce de Macron de rendre hommage au chahid Ali Boumendjel

Alger — L'Algérie a pris acte avec satisfaction la décision du Président français, Emmanuel Macron, le mardi 2 mars 2021, de rendre hommage au chahid Ali Boumendjel, en reconnaissant le parcours de lutte du défunt, arrêté en Algérie en 1957, placé en détention et torturé jusqu'à sa mort en martyr.

En décidant d'honorer la famille du chahid et recevoir ses petits-enfants à l'Elysée, le Président français a pris une initiative louable qui intervient dans le cadre des bonnes intentions et d'une véritable volonté d'intensifier le dialogue entre l'Algérie et la France concernant la période coloniale.

Chose maintes fois affirmée par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a souligné le caractère sensible du dossier de la Mémoire dont le traitement exige un dialogue sans préjugés permettant d'explorer les meilleures voies pour relancer la coopération algéro-française dans le cadre des intérêts communs.

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait affirmé que le traitement des questions mémorielles ne signifiait nullement faire disparaitre l'histoire douloureuse dont les stigmates sont toujours visibles en Algérie.

Lire aussi : Guerre de libération: Macron reconnait qu'Ali Boumendjel "a été torturé puis assassiné" par l'armée coloniale

La position de M. Macron devra également ouvrir les horizons d'un dialogue qui sera sans doute constructif et réalisera ce qui est escompté pour l'avenir.

Pour ce qui est du passé, sa place est certes importante en Algérie mais n'empêchera pas la construction d'un avenir en toute souveraineté et en collaboration avec ceux qui le désirent réellement.

A travers telle initiative, l'Algérie et la France peuvent aller de l'avant dans des relations stables et sereines, dans une véritable réconciliation et dans une coopération multiforme.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.