Maroc: Salima Lamdouar, une Marocaine qui rayonne au cœur de la City de Londres

Londres — Comme toutes ces Marocaines qui ont honoré leur pays à l'étranger, Salima Lamdouar fait partie de celles qui ont brillé dans un domaine très compétitif qu'est la finance.

Armée d'une formation solide en mathématiques et finances et surtout d'une détermination et une persévérance à toute épreuve, cette jeune a su tracer son chemin doucement mais, sûrement dans le monde des affaires à la city londonienne.

Faisant preuve d'engagement et de maturité malgré son jeune âge, Salima Lamdouar qui vient de souffler ses trente trois bougies, chapeaute déjà l'un des grands fonds d'investissements à Londres.

En expliquant à la MAP son parcours professionnel qu'elle juge, par modestie, "pas aussi exceptionnel!" Salima représente sans doute une source d'inspiration pour tant de femmes qui hésitent toujours à percer dans un domaine majoritairement dominé par la gent masculine.

Avant d'arriver en Angleterre pour poursuivre ses études en finances et gestion bancaire à la Cass Business School à Londres en 2007, elle poursuit des études en classes préparatoires en France, en mathématiques.

Déterminée, Salima commence à gravir les échelons petit à petit en opérant chez une banque d'investissement américaine en plein quartier financier à Londres.

Cette expérience d'un an et demi, qui a forgé son sens de rigueur et l'a doté de tant de qualités professionnelles dont la capacité d'agir dans des situations délicates a été à la base de son ambition de réussir une carrière en investissement.

Confiante en sa capacité de faire mieux, elle s'est vite lancée dans une nouvelle expérience professionnelle chez Rogge Global Partners, un gestionnaire de placements obligataire, pour faire partie d'une équipe qui s'occupe de clients institutionnels.

Pour la jeune analyste, ce passage n'était pas aussi facile qu'il paraît. "C'était un rôle qui nécessitait des connaissances à la fois en techniques de gestion de fonds mais aussi en matière de relations client", explique-t-elle.

Comme la réussite est le fruit du travail. Grâce à sa persévérance, elle a été promue au bout de trois ans à peine. Elle décida ensuite de postuler pour un nouveau poste à Alliance Bernstein (AB), une société mondiale de gestion d'actifs qui fournit des services de gestion d'investissement et de recherche aux investisseurs institutionnels et particuliers.

Au sein de cette société, la jeune marocaine a contribué à la création d'un fonds d'investissement durable en mai 2019, dont elle est actuellement vice-présidente.

Ce fonds sert notamment à financer des émissions obligataires d'entités souveraines ou d'entreprises actives dans des domaines liés au développement durable.

Le volet sanitaire figure aussi parmi les champs de prédilection de la jeune marocaine. A travers ce fonds, elle cherche à investir dans des sociétés qui donnent accès à des produits de santé moins coûteux aux populations, qui innovent dans le domaine pharmaceutique ou qui opèrent dans le domaine d'assainissement, de l'eau ou d'accès à l'alimentation.

Après cette performance, elle ambitionne d'œuvrer avec la même société pour la création d'autres fonds d'investissement obligataire durable, dont elle serait potentiellement responsable.

Cependant, la jeune marocaine reconnaît que malgré toutes les actions entreprises en faveur des femmes. Celles-ci demeurent sous représentées dans les postes de prise de décision, notamment dans le secteur de la finance, estime-t-elle.

"Dans une équipe de trente personnes, nous sommes seulement six femmes, alors que seulement quatre occupent des positions supérieures", a-t-elle déploré.

Salima Lamdouar estime par ailleurs que les femmes marocaines "sont résilientes par nature", surtout quand il s'agit de vivre et d'exceller dans une métropole comme Londres.

"Quand je me réveille chaque matin pour aller au travail, je me sens heureuse. J'ai toujours hâte de traiter sur les marchés et de débattre.. cela me passionne! " dit-elle.

Nouvelle maman, elle reconnaît que les métiers financiers sont très contraignants, mais elle insiste que le fruit de la réussite et la passion valent bien le coup !

Elle, qui incarne l'exemple de la femme marocaine dynamique et ambitieuse arrive à concilier ses devoirs maternels et ses responsabilités professionnelles. Sa devise dans la vie et sa marque de fabrique sont la passion et la motivation.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.