Afrique: Sébastien Nadot, le gersois qui secoue les cocotiers et donne l'insomnie à Lomé II

Depuis quelques semaines, il enchaîne des sorties à grands échos sur les dictatures africaines notamment la Guinée et le Togo. Devenu la bête noire de Lomé et le chouchou des réseaux sociaux, la presse proche du pouvoir multiplie des attaques à l'encontre de cet historien de conviction, plus tiré à gauche et résolument tourné vers l'international. Alors que la politique africaine de l'Élysée est décriée par les opinions locales, l'élu de la Haute Garonne est devenu, malgré lui, le héro de ces peuples qui perdent espoir.

La semaine dernière, il a fait l'objet de quelques articles de presse à Lomé. Un journaliste proche du pouvoir lui a même consacré une tribune, maladroitement obscène, qui dépeint sur fond de ragots et mensonges celui qui, fort de la souveraineté déléguée du peuple français, semble devenir le porte voix du droit international et le défenseur de la vérité des urnes.

Depuis qu'Agbéyomé Kodjo crie au holdup électoral à la suite de la frauduleuse présidentielle de février 2020, il a eu très peu d'échos à Paris. Et pour cause, "la corruption généralisée" grevée des collusions mafieuses œuvre à faire oublier la tragédie du peuple togolais et celui du "Président élu du Togo" qui vit en clandestinité depuis 08 mois et dit "craindre pour sa vie". Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro (Dmk) accuse Paris de soutenir les dictatures africaines et indexe la lettre de félicitation d'Emmanuel Macron à Faure Gnassingbé comme étant "fausse". Agbéyomé Kodjo met quiconque au défi de lui apporter la preuve du contraire. Ces persistantes accusations trouvent échos auprès de Sébastien Nadot et d'autres élus occidentaux aussi bien en Europe qu'en Amérique. Après avoir sommé la présidence française de faire la lumière sur cette affaire, celui qui veut faire de la politique française en Afrique son cheval de bataille mobilise d'autres élus français et européens dans son réseau.

Objectif, perturber la visite d'amitié annoncée entre Faure Gnassingbé et Emmanuel Macron pour le printemps. En attendant, Nadot s'associe à une large vision des crises africaines et vise "la régionalisation de la lutte" étendue à plusieurs pays aux contextes similaires. République démocratique du Congo (RDC), Guinée, Cameroun mais surtout le Togo, il a par une tribune conjointe inédite signée des "présidents spoliés de leur victoire" lancé le 22 février 2021, date de la crise électorale togolaise, une plateforme des forces de la rupture politique en Afrique et dans le monde. Visionnaire, Sébastien Nadot conscient des temps nouveaux, ne lâchera rien malgré les premières attaques venues de Lomé.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.