Sénégal: Manifestation des partisans de Sonko - Le gouverneur de Dakar fait appel à l'armée

L'arrestation suivie de la garde à vue du leader de Pastef, Ousmane Sonko a plongé hier, la région de Dakar dans une situation sécuritaire particulière.

En effet, dénonçant cette mesure des autorités prise à l'encore de leur leader qui était en partance au Palais de justice de Dakar pour y répondre la convocation du juge d'instruction du 8ème cabinet, les partisans de celui qui est désormais considéré comme le patron de l'opposition politique ont envahi plusieurs artères de la capitales. Une situation qui a obligé le gouverneur de la région de Dakar à faire appel à l'armée nationale pour venir prêter main forte aux éléments de la Police et de la Gendarmerie dont l'intervention n'a pas permis le rétablissement de l'ordre.

Dans une note transmise au commandant de la zone militaire numéro 1 intitulé «réquisition particulière au nom du peuple sénégalais conformément à la Loi», le gouverneur Al Hassan Sall écrit : «nous requérons le colonel El Hadji Malick Diagne, commandant de la zone militaire N°1 de prêterle concours des troupes nécessaires pour le maintien et le rétablissement de l'ordre sur toute l'étendue du territoire de la région de Dakar, particulièrement la ville de Dakar le 03 mars 2021». Par ailleurs, selon toujours le chef de l'exécutif au niveau régional, «l'emploi de la force pour l'exécution de la présente réquisition ne comporte pas l'usage des armes».

Déthié Fall appelle la Nation à "se mobiliser contre les dérives de ce régime"

Le député Déthié Fall condamne vigoureusement l'arrestation du leader de Pastef Ousmane Sonko parla gendarmerie alors qu'il se rendait au bureau du juge du 8e cabinet qui l'avait convoqué dans la matinée. "Je condamne avec la dernière énergie cette arrestation de l'honorable député Ousmane Sonko qui, malgré les violations du règlement intérieur de l'Assemblée nationale constatées lors de la levée de son immunité parlementaire, a accepté de répondre au juge", écrit Déthié Fall dans une note reçue.

"Aussi, on ne peut priver un citoyen Sénégalais la liberté de choix de son itinéraire pour se rendre là où il veut sur les 196 000 km2 de superficie que compte le pays. Ce délit qui vient encore de lui être collé « Le trouble à l'ordre public » ne saurait se justifier et constitue une menace grave surles libertés fondamentales des citoyens que nous sommes", charge le parlementaire de Rewmi. Qui affiche son soutien ouvert à Ousmane Sonko. "Nous lui apportons encore une fois notre soutien et demandons à toutes les forces de la Nation de se mobiliser contre les dérives de ce régime", appelle Déthié Fall.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.