Sénégal: Manifestations pour la libération du leader de Pastef - Auchan de Grand-Yoff vidé de son contenu

On a l'habitude de voir ses scènes à la télé. Mais ce qui s'est passé hier, mardi 3 mars à Grand Yoff relève bien de la réalité. Les évènements qui ont suivi l'arrestation du leader de Pastef ont vu plusieurs entreprises à l'effigie de la France attaquées. C'est le cas du magasin Auchan situé à HLM Grand Yoff qui n'a pas échappé à la furie des manifestants. Si certains manifestent pour la cause Sonko, d'autres en ont profité pour «s'approvisionner». Gratuitement !

Peu après 20 heures, une foule immense converge vers le magasin et entre de force dans les lieux sous le regard impuissant des vigiles et employés. Des Sacs de riz, caisses de jus de fruits, bouteilles de boisson de tout genre ont été emportés. Des hommes et des femmes de tout âge profitent de la situation pour faire le plein de ce qu'on peut appeler «Nguenté Toubab» (manger sans payer en wolof). Les plus petits s'adonnaient à bruler des chariots devant le magasin et sur la route qui mène vers Liberté 6. Arrivée avec du retard sur les lieux, la police disperse la foule en tirant des gaz lacrymogènes. C'est le sauve qui peut. Aussitôt après le repliement de la police pour se renforcer, les opérations de pillage reprennent. Ces évènements ont été suivis par plusieurs arrestations par la police.

L'AGENCE CBAO DE DIEUPPEUL SACCAGÉE ET INCENDIÉE

La furie des manifestants n'a pas non plus épargné l'agence CBAO de Dieuppeul. Elle a été saccagée et incendiée par des manifestants. Des actes de vandalisme déploré par la section syndicale de la banque. «Par ma voix, la section du Sutbefs de Cbao condamne avec fermeté le saccage de l'agence CBAO de Castors 2. Elle rappelle que la CBAO GAWB est une banque privée et commerciale qui n'a rien à voir dans cette affaire politique. C'est inadmissible !», a martelé le Secrétaire général de la section, Papa D. Tounkara.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.