Madagascar: Opposition - Le HVM rejoint le TIM à Tanjombato

Le parti de Hery Rajaonarimampianina encourage ses partisans à venir assister à la manifestation organisée par les députés du Tiako i Madagasikara (TIM) ce samedi au Magro Tanjombato.

Le parti Hery Vaovao ho an'i Madagasikara (HVM) rejoint de nouveau le mouvement « miara-manonja », après avoir été en décalage avec son leader il y a tout juste quelques semaines. L'alliance entre les partis des deux anciens présidents, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina, a connu des hauts et des bas, et la manifestation avortée du 20 février a partagé les ténors de ces deux formations. L'option avancée par le TIM n'a pas fait l'unanimité au niveau de cette alliance.

Récemment, le parti HVM n'a pas adhéré au projet que « miara-manonja » avait organisé le samedi 20 février dernier dans le centre-ville. « Que les choses soient claires, nous n'étions pas derrière ce coup », a publié Mohamed Rachidy, secrétaire général du parti, sur sa page facebook. Une manière pour ce dernier et sa formation de désavouer l'initiative des députés du parti TIM qui ont voulu investir la place du 13 mai. Une source au niveau du HVM nous a confié que « le parti ne cautionnera jamais de descente dans les rues ». Mais ces différends semblent être déjà oubliés par les deux formations qui veulent de nouveau afficher leur entente, ce samedi.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.