Madagascar: Dégradation de l'environnement - La SUCOCOMA contrainte de réparer les dégâts

Les activités de la Sucrerie Complant ayant de mauvais impacts sur les activités des petits pêcheurs, elle devra faire face à ses obligations environnementales légales.

Les déversements des eaux usées du complexe sucrier de SUCOCOMA (Sucrerie Complant Côte Ouest de Madagascar) Ambilobe impactent dangereusement les communautés de pêcheurs vivant aux alentours. Les risques de contamination de l'écosystème marin dans les alentours des zones sensibles, de nurseries et des zones de pêches artisanales sont pointés du doigt par les organisations de la Société civile. Les contaminations des eaux destinées à la consommation humaine des zones d'habitation environnantes, et des eaux de surface et de nappe phréatique sont inquiétantes.

Les pêcheurs traditionnels sont les plus exposés aux divers risques. Alors que la pêche traditionnelle mobilise plus de cent mille petits pêcheurs et génère jusqu'à 60% de la production du secteur pêche. En dépit des actions de plaidoyer et diverses tentatives de dialogues, aucune mesure concrète n'a été jusqu'à présent prise. La Coalition Nationale de Plaidoyer Environnemental (CNPE) a organisé hier une table ronde afin de discuter et trouver les voies et moyens pour dénouer le problème.

Obligations

Plusieurs hauts responsables de différents ministères ont participé à la discussion aux côtés des représentants de la Société civile. Baomiavotse Vahinala Raharinirina, ministre de l'Environnement et du développement durable (MEDD) a souligné la nécessité de l'harmonisation des secteurs industrie et pêche tout en tenant compte de l'environnement et des droits humains. Le DG de la société sucrière SUCOCOMA n'a pas été présent malgré les sollicitations face à l'urgence du cas.

« Il a été décidé de commun accord entre les participants de rappeler à la Société SUCOCOMA ses obligations légales et contractuelles en matière de protection de l'environnement tout au long du cycle d'exploitation de la filière sucrière », fait savoir la Coalition nationale de plaidoyer environnemental, (CNPE) organisatrice de la table ronde. Il a été évoqué de contraindre la SUCOCOMA à réparer les dégâts, et à se conformer aux obligations environnementales réglementaires et contractuelles. Le rôle crucial des autorités compétentes durant tout le cycle d'exploitation du complexe sucrier a été également soulevé. Si des responsabilités ne sont pas prises, le cas sera remis entre les mains du gouvernement.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.